VIE CHERE

Mercredi 24 août 2011

Conférence de presse d’Hélène Iékawé et Philippe Dunoyer, membres Calédonie Ensemble du gouvernement.

Avant que Léonard SAM devienne président par intérim du congrès le 2 août, rien n’avait été fait par le congrès ni le gouvernement, pendant 3 mois, pour donner suite aux demandes de l’intersyndicale contre la vie chère.

Deux propositions de délibération ont donc été préparées par Calédonie Ensemble et soutenues par le LMD et l’UDC :

– l’une pour créer une commission spéciale chargée d’élaborer, avec les syndicats représentatifs de salariés, des accords économiques et sociaux

– l’autre pour demander, en en précisant les objectifs, une mission d’appui de l’autorité nationale de la concurrence.

Ces textes ont été élaborés d’une manière transparente : tous les  membres du congrès ont été invités à faire des propositions pour les amender, et l’intersyndicale a elle-même pu faire valoir, lors de deux rencontres, ses observations.

Ce sont donc des textes mûrement réfléchis et concertés qui ont été inscrits à l’ordre du jour de la séance du congrès du 19 août.

Pourtant, le bureau du congrès a décidé de retirer ces textes de l’ordre du jour, le premier, parce que le gouvernement s’engageait à proposer un texte disant en gros la même chose, le second, parce que l’on pouvait, selon Harold Martin, s’en passer.

Mais le président du gouvernement a finalement inscrit deux textes sur l’additif de la réunion du gouvernement de ce matin, textes que nous avons reçu ce matin à 8 heures.

Pour lire la suite du communiqué de presse et visionner les pièces jointes, cliquez-ici

À voir aussi :

Tragique accident sur le Tour Cycliste de Nouvelle Calédonie, au col de la Pirogue

Depuis Paris où j’assiste actuellement aux travaux de l’Assemblée nationale, j’ai été info…