Accueil ACTUALITÉS SUPRESSION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE L’OPT: AURAIT-ON QUELQUE CHOSE A CACHER?

SUPRESSION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE L’OPT: AURAIT-ON QUELQUE CHOSE A CACHER?

Lors de sa dernière séance, le Congrès a délibéré sur la proposition du Gouvernement de créer quatre postes d’administrateurs réservés au personnel à l’OPT, mais seulement avec voix … consultative.

Jusqu’à présent les deux représentants du personnel qui siégeaient au conseil d’administration disposaient de voix délibérative. Les syndicats de l’OPT – et en particulier la Fédération des Fonctionnaires – considèrent donc cette proposition comme une régression sociale.

Le groupe Calédonie Ensemble a proposé de « rendre » aux représentants du personnel, la voix délibérative qu’ils avaient déjà, en rappelant que l’OPT n’est pas un établissement public tout à fait comme les autres, pour au moins trois raisons :

– parce qu’il emploie 1050 agents publics,

– parce que tous les calédoniens sont clients de l’office,

– et enfin parce que certaines des décisions de l’OPT suscitent différentes questions de la part du personnel, des calédoniens et même de la justice…

Le Président du gouvernement, Harold MARTIN, qui est aussi le président du conseil d’administration de l’OPT a alors déployé des trésors d’arguments pour expliquer qu’on ne pouvait pas rendre au personnel ses voix délibératives… La majorité R-UMP-UC- Parti travailliste l’a suivi. Moralité : le personnel ne siégera plus au conseil d’administration avec voix délibérative.

Mais une question demeure dans toutes les têtes : de quoi Harold MARTIN a-t-il peur à l’OPT ?

À voir aussi :

Philippe Gomès : « Il nous faut définir notre patrimoine commun »

Le député Philippe Gomès a participé ce 18 novembre au colloque sur l’avenir institutionne…