Accueil ACTUALITÉS GEL DES LOYERS: LE GOUVERNEMENT TRAITE LES EFFETS MAIS PAS LES CAUSES!

GEL DES LOYERS: LE GOUVERNEMENT TRAITE LES EFFETS MAIS PAS LES CAUSES!

Lors de sa dernière séance publique le 28 septembre 2011, le congrès a examiné la proposition du gouvernement de bloquer toutes les revalorisations de loyers d’habitation sur une période de 12 mois (y compris en cas de changement de locataire), puis de plafonner les augmentations de loyers à 2% par an, pour une période indéterminée. 

Bien que présentée comme un moyen de lutter contre la cherté de vie, cette disposition n’était accompagnée d’aucune proposition de fond, concernant les causes de l’augmentation des loyers : Rien sur la limitation de l’augmentation des matériaux de construction. Rien sur l’encadrement des frais et commissions des agences immobilières. Rien sur la réglementation des rapports entre bailleurs et locataires…

Cette carence de propositions est d’autant plus problématique que chacun sait que le coût des constructions neuves a été sensiblement majoré par l’instauration de la taxe communale d’aménagement (TCA). Chacun sait aussi que les charges des bailleurs ont été considérablement alourdies, par une forte augmentation de l’impôt foncier.

On relèvera par ailleurs que les programmes publics de production de logements sociaux, pourtant éligibles à la défiscalisation métropolitaine, sont appelés à être considérablement réduits, du fait des nouvelles orientations politiques de la coalition. Rappelons simplement que ces prévisions de construction de logements sociaux s’établissent à 200 logements nouveaux par an, en province sud, pour la période 2011 – 2015, contre 1.000 par an pour la période 2006 – 2010.

Au bilan, on peut donc craindre, comme le CES l’a lui-même souligné, que le gel des loyers proposé par le gouvernement n’aboutisse qu’à un seul résultat : aggraver considérablement la crise du logement qui s’annonce en Nouvelle Calédonie, du fait d’un déficit chronique de l’offre locative immobilière par rapport à la demande, doublé d’une absence totale de régulation du marché.

À voir aussi :

Éliane Attiti, élue de la province Sud : Pour un avenir dans la France aux couleurs de la paix

Élue de la province Sud, chef d’entreprise, originaire de Yaté, Éliane Attiti est interven…