Accueil ACTUALITÉS CONTRE LA DERIVE DE NOS INSTITUTIONS

CONTRE LA DERIVE DE NOS INSTITUTIONS

Depuis 10 mois, la coalition RUMP-PT-UC-AE s’assoit sur l’Accord de Nouméa.

–  Pour la première fois depuis que la Nouvelle-Calédonie est dotée d’un gouvernement, des secteurs mineurs ou artificiels ont été imposés à certains membres, contre leur gré

–  Ni nous, ni Déwé Gorodey, ne sommes invités aux réunions de travail qu’organisent les membres de la coalition, et c’est par la presse que nous apprenons la plupart des informations sur la gestion des affaires

–  Calédonie Ensemble a été purgé de la quasi-totalité des diverses commissions consultatives et des divers conseils d’administrations de sociétés ou d’établissement publics

Au congrès, il nous est refusé l’inscription de nos diverses propositions à l’ordre du jour d’une séance, qu’il s’agisse de celle déposée il y a un an, afin de modifier la « clef de répartition », de celle déposée en août dernier, afin de créer une commission chargée de rechercher le drapeau commun demandé par l’accord de Nouméa, ou de celle déposée en septembre, afin de créer un minimum vieillesse universel, qui garantira à toutes les personnes âgées de pouvoir vivre avec 90 000 FCFP par mois. En refusant le débat sur nos propositions, Roch Wamytan choisit de privilégier les intérêts de la coalition, au détriment du fonctionnement démocratique des institutions et de l’intérêt du pays.

Calédonie Ensemble est donc, au gouvernement et au congrès, nié dans son existence même. C’est une marque de mépris de la coalition à l’égard du suffrage universel et des 16 000 Calédoniens qui ont fait de Calédonie Ensemble, lors des dernières élections provinciales, la deuxième force politique du pays.

Dévoiements de l’accord de Nouméa, mépris du suffrage universel, instrumentalisation des institutions, tel est le tryptique sur la base duquel la coalition conduit aujourd’hui la politique dans notre pays.

Nous avons donc décidé de ne pas assister au discours d’Harold Martin ce jour au congrès, car il sera prononcé au nom de la coalition RUMP-PT-UC-AE et non du gouvernement collégial, et car nous ne voulons pas, par notre présence, cautionner les dérives majeures de nos institutions, foulées aux pieds par cette coalition.

À voir aussi :

Tragique accident sur le Tour Cycliste de Nouvelle Calédonie, au col de la Pirogue

Depuis Paris où j’assiste actuellement aux travaux de l’Assemblée nationale, j’ai été info…