Accueil ACTUALITÉS DECRYPTAGE DES MEDIAS – 29 novembre au 2 décembre 2011

DECRYPTAGE DES MEDIAS – 29 novembre au 2 décembre 2011

Concernant le discours de politique générale d’Harold MARTIN

Jean-Pierre DJAIWE, Palika

 « Quand le Président dit que c’est un discours de politique générale du gouvernement collégial, moi je pense que depuis la chute du gouvernement Gomès, la collégialité est mise à mal. Elle a du plomb dans l’aile. »

Louis-Kotra UREGUEI

« C’était un discours intéressant particulièrement en ce qui concerne la citoyenneté. Nous avons voulu qu’il y ait une marque dans le discours du président sur cette question-là. »

Le passage du texte sur le code de la nationalité – pardon… de la citoyenneté… – a été très bien vu par LKU pour une bonne raison: C’est lui qui l’a demandé! Et demain la citoyenneté version LKU c’est une citoyenneté d’exclusion.

Quand LKU se félicite du code de la citoyenneté proposé par Harold MARTIN dans sa déclaration de politique générale.

Journaliste: Une question sur le répondeur

Intervenant: Bonjour Monsieur Kotra Uregei. Je suis un Calédonien de Nouméa.(…) Grâce à l’UMP d’Harold Martin, vous avez obtenu la mise en place très bientôt du code de la citoyenneté. Est-ce une victoire, pour vous, indépendantiste, et est-ce qye cela veut dire que rapidement, le code la citoyenneté va devenir la nationalité Kanak pour tous les peuples de ce pays indépendant, dès 2014?

Louis Kotra Uregei: Sur la première question, je voudrais rappeler que (…) la citoyenneté figure dans l’accord de Nouméa, et (…) il serait temps que la citoyenneté soit mise en place. (…) La situation reste inchangée puisque cette politique de peuplement qui se poursuit, elle a juste pour objectif de rendre minoritaire le peuple kanak. Oui, il faut la citoyenneté, c’est prévu par l’Accord de Nouméa, et nous souhaitons que ce soit mis en oeuvre. (…)

Le parti travailliste tanguerait-il en interne?

Journaliste: Je voudrais revenir sur votre alliance avec l’UC et le Rassemblement UMP. Apparemment, elle serait sérieusement contestée au sein même de votre parti et vous auriez menacé de démissionner. Vrai ou faux?

Journaliste: Vous avez menacé de démissionner, réellement?

LKU: J’ai indiqué que mon attitude dépendra des décisions du parti travailliste.

Journaliste: Mais vous êtes prêt à démissionner si une partie des militants…

LKU: Pour ceux qui me connaissent, j’ai toujours su prendre les initiatives lorsqu’elles étaient nécessaires. (…)

Au cas où certains croiraient que LKU en fréquentant la coalition avait renoncé à l’indépendance!

LKU: (…) Je crois, en tant que Kanak issu du peuple autochtone de ce pays, que suite aux accords de 88, nous avons donné 23 ans, et en 2014, on aura donné 26 ans. Mais il est temps qu’on ait notre indépendance. (…)

Journaliste: S’il y a un référendum, est-ce que vous accepterez le scrutin et la réponse du scrutin qui peut être une très large autonomie?

LKU: Non, il faut l’indépendance de ce pays. Les pays environnants sont indépendants. Il n’y a aucune raison, aucune raison objective pour que ce pays ne devienne pas indépendant.

Harold Martin égal à lui-même. Plus c’est gros mieux ça passe. Ni les membres CE ni Dewe GORODEY n’ont été informés du texte de la Déclaration de Politique Générale (DPG) et n’ont été associés à sa préparation.

Harold Martin : Je peux vous dire que l’ensemble de ma déclaration, du premier mot jusqu’au dernier mot, c’est-à-dire l’ensemble du texte, a été validé par les membres du gouvernement, qu’ils soient indépendantistes ou non, d’ailleurs, par tous les membres du gouvernement.

Le lapsus: Le code de la citoyenneté préparé par H. Martin dans sa DPG n’est que l’anti-chambre de celui de la nationalité. Et Harold Martin l’avoue.

Journaliste: C’est quoi ce code de la citoyenneté que vous proposez ?

Harold Martin : Ce qu’il faut redire, c’est : qu’est-ce que ça veut dire la citoyenneté ? Ça veut dire de pouvoir dire qui est véritablement calédonien ? C’est une question essentielle.(…) Le code la nationalité c’est tout ça…

Journaliste : Le code de la citoyenneté.

Harold Martin : …de la citoyenneté, pardon, c’est tout ça.

Journaliste : Dernière question sur l’ambiance qui a présidé à cette déclaration de politique générale. Calédonie ensemble a boycotté, le groupe UNI s’est déclaré pas satisfait de vos propos.(…)

Harold Martin : Je n’ai pas considéré que l’UNI, c’est-à-dire le Palika, avait condamné cette déclaration.

(Ah bon: Petit rappel de la déclaration de Jean-Pierre DJAIWE le 29 NOV sur RRB: « Le ton ne nous satisfait pas. Je crois que le ton des mots manque de volonté de la part du gouvernement qui demandent à être traités dans les plus brefs délais. Je pense que la question de collégialité depuis la chute du gouvernement précédent a pris un coup dans l’aile. Je me demande si cette collégialité continue à s’appliquer ou si c’est plus la logique majoritaire qui se met en place. »)

Journaliste : Déwé Gorodey y avait été associée, elle a participé ?

 Harold ne peut pas s’empêcher de mentir… Dewe GORODEY n’a été associée à rien.

Harold Martin : Oui, bien sûr, sauf que Déwé Gorodey n’était pas là ce jour-là, puisqu’elle était en déplacement en métropole(…).

Pour ceux qui croyaient que l’Avenir Ensemble existait toujours… la fusion absorption par le RUMP que nous avions dénoncé dès le sandwich de 2007 est désormais totale…

Journaliste : L’Avenir ensemble participera à ces élections législatives ?

Harold Martin : Bien sûr !

Journaliste : Vous aurez des candidats ou la décision n’est pas encore prise ?

Harold Martin : Vous savez, moi, ce que je fais, et je pense que tout le monde l’a bien compris, ce que je fais, c’est que j’essaye toujours de regrouper, ou d’éviter toutes les divisions.

En clair Harold Martin soutiendra les candidats du RUMP. En langue « avenir ensemble » version H. Martin et P. Vittori ça s’appelle rassembler…

Louis Kotra UREGEI

Louis Kotra Urégei: « (…) Et quand on voit les positions de Gomès, aujourd’hui, contre le mouvement indépendantiste, moi, je m’étonne que certains soient toujours à proximité de Philippe Gomès. C’est quelqu’un qui est résolument anti-indépendantiste, qui utilise un discours politique de pseudo-ouverture. Mais quand arrive le moment où il faut montrer son esprit d’ouverture, et ça aurait pu être le cas avec le drapeau, ça aurait pu être le cas avec ce gouvernement collégial, c’est plutôt la priorité à la politique politicienne, et c’est surtout dans le discours que j’ai entendu récemment à la télévision, sans doute pour la propagande pour des législatives,  mais c’est un discours qu’on n’oubliera pas, je l’espère au niveau du mouvement indépendantiste. C’est un discours radical, anti-indépendantiste, et je pense qu’on n’en est plus là aujourd’hui. »

Philippe GOMES: « Je renvoie LKU au débat que j’ai eu le 17 avril 2009 avec Paul Néaoutyine. Le discours de Calédonie Ensemble est le même avant l’élection, pendant l’élection et après l’élection. A la différence des autres. »


Journaliste : La position de l’USTKE, en 1998, vous êtes positionnés contre l’Accord de Nouméa, sachant que c’est la feuille de route du FLNKS ?

Louis Kotra Urégei: Aujourd’hui, on essaye de mettre en œuvre les dispositions de l’Accord de Nouméa, puisque j’ai parlé de la citoyenneté et tout ça, enfin c’est dans le discours de politique générale du président. Mais tant que ça, c’est pas mis en œuvre, ça reste des « couillonades », ça reste une grosse « couillonade ».

LKU tient beaucoup à son code la Nationalité… pardon citoyenneté!

LKU: Mais moi, je voudrais dire qu’il a fallu d’arriver en 2009 pour que la loi sur l’emploi local soit votée au Congrès, même si elle est imparfaite, mais elle est votée en 2009. Pourquoi en 2009, quel est le fait nouveau qui fait qu’entre 98 et 2009, on vote la loi sur l’emploi local et qu’on parle de plus en plus de la citoyenneté ? C’est l’arrivée du Parti travailliste dans les institutions. Sinon, quelle serait l’autre raison ?

LKU est un gros menteur… La loi sur l’emploi local votée en 2009 est d’abord le résultat d’un travail engagé entre les partenaires sociaux en 2008 et finalisé par Philippe Germain membre du gouvernement chargé de l’économie et de l’emploi en 2009. Le parti travailliste n’a strictement rien apporté au sujet… sinon des effets de manche…

À voir aussi :

Réunion à la CPS avec L’IFRECOR

( 18 septembre 2017 ) Philippe Gomès : « Réunion hier matin à la Communauté du Pacifique S…