Accueil ACTUALITÉS DECRYPTAGE DES MEDIAS – du 3 au 9 décembre 2011

DECRYPTAGE DES MEDIAS – du 3 au 9 décembre 2011

Radio Djido le 3 décembre 2011: DECLARATION DE POLITIQUE GENERALE

Le PALIKA remet la déclaration de politique très générale du gouvernement MARTIN en perspective… Edifiant!

Journaliste: Un communiqué du PALIKA qui réagit suite à la déclaration de politique générale du président du gouvernement:

Journaliste: (…) Le bureau politique du Palika prend acte de ce qu’il considère désormais comme abouti : la confiscation des mains des citoyens calédoniens de la définition-même de leur propre avenir. Les manœuvres politiques entamées (…) trouvent leur apogée dans ce discours de politique générale où l’on est bien loin des visions de société d’avenir, d’équité et de justice sociale d’août 2009. Un discours consternant par son manque d’ambition, de cohérence et de consistance, malgré les nombreux défis et chantiers ouverts et auxquels ce gouvernement Martin 4 n’a donné de réelles perspectives de mobilisation, pas plus qu’il n’en donne à ces nouveaux équilibres, sur le plan économique, social, industriel. Aussi, et est-ce pour rassurer les citoyens, et pour se rassurer lui-même, qu’il ajoute que ce gouvernement s’inscrit dans la feuille de route de Philippe Gomès du 31 août 2009. (…) Est-ce un aveu d’impuissance ou une volonté de maintenir un statu quo d’ici 2014. L’aveu est manifeste en tout cas, s’agissant de la remise en cause de certains fondamentaux de l’Accord de Nouméa, et notamment à l’endroit de la citoyenneté et de la clé de répartition. Le bureau politique du Palika prend acte de la posture des groupes politiques au Congrès qui ont donné leur bénédiction pour remettre en cause ces fondamentaux de l’Accord de Nouméa, réclamés depuis plusieurs années par ceux qui veulent purger la question de l’indépendance. Le Palika dénonce, derrière cette déclaration, une stratégie qui consiste à contenter la population pour camoufler la mise en œuvre par l’alliance Rassemblement UMP-Avenir ensemble-UC-UPM-RDO-Parti travailliste d’une politique reposant sur le fait majoritaire, à la manière d’une naguère unité de commandement, en ramenant les enjeux de société du pays au simple objectif de prise et de partage de pouvoir.

RRB le 7 décembre 2011 : CAMP-EST

Journaliste : Les problèmes du Camp Est sont bien connus. Reste une question récurrente : faut-il réaménager le Camp Est, ou faut-il reconstruire une prison ailleurs ? Le contrôleur des prisons, Jean-Marie Delarue, estime qu’il faut reconstruire sur place le Camp Est pour gagner du temps et de l’argent :

Jean-Marie Delarue : Dans le premier cas, on peut essayer de boucler les choses dans un délai relativement limité, ce qui donne, évidemment, aux personnes détenues et au personnel qui se bat comme il peut pour maintenir des choses à peu près dignement, on a un personnel admirable dans cet établissement, de leur donner, à tous, un espoir pour dire : dans quelques années, le problème sera réglé. Si on décide la reconstruction dans un autre terrain, ça veut dire très clairement que le délai de reconstruction, il est fixé à neuf ou dix ans, et qu’il faudra attendre de longues années. Et mon rôle de contrôleur général des lieux de privation de liberté, c’est de dire qu’on ne peut pas attendre neuf ou dix ans pour permettre à des gens de vivre dans la dignité.

RNC le 8 décembre 2011

Mise au point sévère de la Procureure Générale et du Contrôleur des prisons à l’égard de Gaël Yanno:

1. Une nouvelle prison ça demande un délai de 10 ans…

2. La mairie de Nouméa bloque depuis 2 ans un permis de construire visant la réalisation d’un centre d’aménagement des peines…

C’est la version locale de l’arroseur… arrosé!

Journaliste: Dans son rapport, Jean-Marie Delarue, le contrôleur des prisons, dénonce l’inaction de l’État et de la mairie de Nouméa. Cet état des lieux est connu de tous depuis longtemps. L’État qui a lancé un vaste programme de réhabilitation, en attendant la construction d’une nouvelle prison sur un autre site, est freiné par l’amélioration de l’existant par une décision de la mairie. La procureure générale,Annie Brunnet-Fuster :

Annie Brunnet-Fuster : Cette demande a été faite auprès de la commune, puisque c’est elle qui doit décider du permis de construire qu’il convient d’octroyer. Or, le conseil municipal a décidé, il y a déjà plusieurs mois, d’un sursis à statuer sur cette demande de construction d’un centre d’aménagement des peines.

RNC le 8 décembre 2011: MINIMUM VIEILLESSE

Où trouver des sous pour le minimum vieillesse?

Journaliste: Le coût du projet du gouvernement sur les minimums vieillesse et retraite est évalué à 4,7 milliards de francs pacifiques, celui de Calédonie Ensemble, à 3 milliards, avec un financement tout trouvé. Explications de Philippe DUNOYER:

Philippe DUNOYER: Nous rappellons que l’année dernière, le député Gaël Yanno a proposé un amendement à l’Assemblée Ntaitonale pour permettre à la Française des Jeux de venir s’installer en Nouvelle-Calédonie. Tout le monde le sait, c’et prévu pour l’année prochaine. Il suffit d’instaurer une taxe sur le produit des ces jeux et de l’affecter au financement des mesures de solidarité à l’égard des plus anciens, plutôt que de la destiner aux frais de fonctionnement de’une télévision de propagande.

TNC le 6 décembre 2011 – Toujours sur le MINIMUM VIEILLESSE

Joao d’Almeida: (…) Le domaine social, c’est des mesures d’exclusion qui sont dignes des pires extrémismes de droite du monde entier.

Philippe Dunoyer: D’abord, pour les étrangers, il faut pouvoir rentrer sur notre territoire, un visa et une autorisation de travail. Et s’agissant des nationaux, ils disposent, sur le territoire national, comme dans les départements d’outre-mer, de mécanismes d’aides qui sont bien plus incitatifs et intéressants que celui que nous allons créer en Nouvelle-Calédonie, avec un coût de la vie qui est bien moins cher que celui de la Nouvelle-Calédonie. Donc, il y a aucun risque d’afflux massifs d’étrangers ou nationaux, si on maintient six mois.

RRB le 9 décembre 2011: Gaël YANNO

Quand Gaël Yanno commence à faire cavalier seul alors qu’il s’est couché devant Pierre Frogier sur tous les sujets: le drapeau du FLNKS, la coalition avec les indépendantistes, Roch Wamytan Président du congrès. Il n’a visiblement pas envie qu’on le lui rappelle!

Journaliste: Et pour vous, 2012, c’est un référendum, ce sont des législatives?

Gaël Yanno: Oh, faut pas tout mélanger. Ca veut rien dire des référendums, non. En 2012, les Caldoniens auront à choisir les deux personnes qui représenteront la Nouvelle-Calédonie, au Palais

À voir aussi :

Tragique accident sur le Tour Cycliste de Nouvelle Calédonie, au col de la Pirogue

Depuis Paris où j’assiste actuellement aux travaux de l’Assemblée nationale, j’ai été info…