Accueil ACTUALITÉS CONSEIL POLITIQUE CALEDONIE ENSEMBLE DU 17 DEC 2011 A BOURAIL

CONSEIL POLITIQUE CALEDONIE ENSEMBLE DU 17 DEC 2011 A BOURAIL

Calédonie Ensemble s’est réuni en conseil politique samedi dernier, à Bourail, en présence de 300 élus, référents et responsables du mouvement, représentant toutes les communes du pays. 

Ce quatrième conseil politique de 2011 est venu conclure une année particulièrement dense dans la vie du mouvement, marquée par 2 congrès, 4 conseils politiques, 2 tournées de réunions publiques dans l’intérieur et près de 50 réunions dans l’agglomération. Une année 2011 également marquée par les propositions faites par Calédonie Ensemble concernant la clef de répartition des recettes fiscales entre provinces, la recherche en commun des signes identitaires du pays, le minimum vieillesse, l’ouverture du paysage médiatique, etc. 

Ce conseil a permis de faire un point sur la situation politique du moment, les dossiers d’actualité et les prochaines élections législatives de juin 2012.

Les membres du conseil politique ont unanimement approuvé les positions prises par Calédonie Ensemble au sein des institutions, pour dénoncer le dévoiement de l’Accord de Nouméa et les dérives de la coalition. Ils ont encouragé les élus à poursuivre leur combat au plan juridique et politique.

Suite aux réunions de terrain organisées ces deux derniers mois, les membres du conseil politique ont confirmé la très forte mobilisation de la population de l’intérieur contre les deux drapeaux et l’allégeance du RUMP à l’Union Calédonienne et au Parti Travailliste. Dans l’agglomération, la mobilisation est également très forte, mais plus orientée contre les projets de la coalition (squats, cadenassage des médias, réforme fiscale, etc.). Ces deux constats sont de bon augure pour les prochaines élections. Ils se traduisent par un rythme soutenu de nouvelles adhésions à Calédonie Ensemble.

Sur les dossiers d’actualité, les membres du conseil politique ont également approuvé les positions prises par Calédonie Ensemble et confirmé la nécessité de présenter des alternatives aux projets de la coalition. Les élus feront prochainement des propositions sur les questions de la vie chère, sur la réforme fiscale et sur le minimum vieillesse. Ils continueront leur combat juridique contre le cadenassage des médias.

Enfin, le conseil politique considère que les prochaines élections législatives seront essentielles, car il n’a pas été possible de donner la parole au peuple sur les nouvelles orientations politiques prises depuis 2 ans. En juin 2012, les Calédoniens pourront s’exprimer sur ce sujet.

Ces élections seront déterminantes pour l’avenir du pays.

Il est certain qu’au second tour des législatives, l’UC et le Parti Travailliste appelleront à voter pour les candidats du RUMP, et qu’en cas de victoire, la coalition négociera une indépendance-association avant 2014.

Inversement, en cas d’échec du RUMP, l’Etat et les indépendantistes en tireront toutes les conséquences, et une autre histoire pourra alors s’écrire au sein de chaque formation de la coalition.

Ces élections seront donc un référendum pour ou contre la coalition et le projet d’indépendance association.

Tous les Calédoniens soucieux de leur avenir doivent prendre conscience que les législatives de 2012 représenteront la véritable clef des provinciales de 2014 et de l’avenir institutionnel du pays. Ils devront se mobiliser massivement dès le 1er tour et concentrer leurs suffrages sur un vote utile, pour dire STOP à la coalition et faire barrage au projet d’indépendance association.

Pour visionner les différentes présentations POWERPOINT du conseil politique, cliquez sur les liens ci-dessous:

– Le point sur la situation politique

– La vie chère et la réforme fiscale

– Le logement social et les squats

– Le minimum vieillesse

– Le cadenassage médiatique

– Les élections législatives

– Toutes les citations utilisées dans les présentations

À voir aussi :

Tragique accident sur le Tour Cycliste de Nouvelle Calédonie, au col de la Pirogue

Depuis Paris où j’assiste actuellement aux travaux de l’Assemblée nationale, j’ai été info…