Accueil ACTUALITÉS CALEDONIE ENSEMBLE ET LES ELECTIONS PRESIDENTIELLES

CALEDONIE ENSEMBLE ET LES ELECTIONS PRESIDENTIELLES

Communiqué de presse du 23 février 2012

Calédonie Ensemble et les Elections présidentielles :

« Notre seule allégeance, c’est aux calédoniens que nous la devons »

La direction collégiale de Calédonie Ensemble confirme, comme ses dirigeants l’avaient indiqué lors des conseils politiques de Koné (20 août 2011) et de Bourail (17 décembre 2011), qu’elle entend laisser une totale liberté de vote à ses militants et sympathisants pour les prochaines élections présidentielles.

Calédonie Ensemble est un mouvement politique dont les fondamentaux sont connus : nous sommes attachés à une Nouvelle-Calédonie pleinement émancipée, affirmant son identité particulière au sein de la République. Nous sommes favorables au strict respect de l’Accord de Nouméa, dans son esprit comme dans sa lettre. Nous sommes engagés pour une plus grande justice sociale et une meilleure valorisation de nos richesses naturelles, au service du rééquilibrage, du développement de notre pays et du bien-être de nos populations.

Si les adhérents et sympathisants de Calédonie Ensemble sont rassemblés sur ce projet politique pour le pays, ils n’ont pas tous la même sensibilité par rapport aux formations politiques nationales. Certains se sentent proches de SARKOZY, BAYROU, VILLEPIN ou LE PEN, d’autres voteront pour JOLY ou HOLLANDE. Ces sensibilités différentes ne font pas obstacle à la volonté de porter ensemble le même projet politique pour notre pays.

En conséquence, les adhérents et sympathisants de notre mouvement sont libres, à titre individuel, d’apporter leur soutien au candidat à la Présidence de la République qu’ils auront choisi.

 1.  Calédonie Ensemble est avant tout un parti calédonien. C’est le parti du pays. Nous n’entendons pas être liés par les propositions de tel ou tel candidat à la Présidentielle concernant l’avenir de la Nouvelle-Calédonie. Nous ne voulons pas être soumis à tel ou tel parti national. Notre seule ligne de conduite, c’est l’intérêt du pays, qui prime l’intérêt des candidats à la Présidentielle ou des formations auxquelles ils appartiennent.

Notre seule allégeance, c’est aux calédoniens que nous la devons. Nous n’avons de compte à rendre qu’aux Calédoniens.

2.  L’histoire de notre pays nous a montré que les intérêts de l’Etat et ceux de la Nouvelle-Calédonie ne se confondent pas toujours. Elle a montré que la Droite, comme la Gauche, ont commis des erreurs lourdes de conséquences pour notre pays. Si la droite a toujours proclamé son soutien à une Nouvelle-Calédonie dans la France, cela ne l’a pas empêché d’engager des actions dommageables pour notre pays, la plus récente étant d’avoir imposé à la population calédonienne un drapeau contraire aux dispositions de l’Accord de Nouméa. Si la gauche a assuré la paix en signant les Accords de Matignon et de Nouméa, cela ne l’a pas empêché, à d’autres moments de l’histoire, de soutenir l’accession du pays à l’indépendance.

3. Aujourd’hui, la question calédonienne transcende les clivages Gauche / Droite. Les principaux candidats à cette élection présidentielle ont d’ailleurs tous affirmé publiquement leur volonté de respecter les dispositions de l’Accord de Nouméa et le choix des calédoniens quant à leur avenir institutionnel.

4. Quant à Gaël YANNO, véritable Richard VIRENQUE de la politique calédonienne, il est le plus mal placé pour donner des leçons. Il a entériné – « à l’insu de son plein gré » –  le drapeau du FLNKS comme drapeau du pays, la coalition du RUMP avec le Parti travailliste de Louis KOTRA UREGEI et l’Union calédonienne de Charly PIDJOT, l’élection de Roch WAMYTAN à la présidence du congrès avec les voix du RUMP. Et, demain, toujours « à l’insu de son plein gré », il entérinera l’indépendance-association à la PISANI qui est en train d’être concoctée par la Coalition, dans le dos des calédoniens.

Alors, agiter l’épouvantail de l’indépendance, après avoir cautionné de telles dérives, vise simplement à tenter de se refaire une virginité à la veille des élections législatives en misant sur l’amnésie des Calédoniens.

La manœuvre est grossière. Et, personne n’est dupe !

Venez découvrir la chaîne Caledonie Ensemble suret abonnez-vous pour suivre l’actualité !

À voir aussi :

Invitation au Meeting Femmes