Accueil ACTUALITÉS CONSEIL POLITIQUE DE CALEDONIE ENSEMBLE LE 24 MARS 2012

CONSEIL POLITIQUE DE CALEDONIE ENSEMBLE LE 24 MARS 2012

Calédonie Ensemble tiendra son 9ème conseil politique, samedi 24 mars prochain. Après les deux dernières éditions, organisées à Koné et Bourail, ce conseil se tiendra à l’hôtel Royal Téra de Nouméa, de 8h00 à midi.

Conformément à nos statuts, ce conseil politique rassemblera tous les maires, membres du gouvernement, élus des assemblées de provinces et conseillers municipaux Calédonie Ensemble du pays, ainsi que l’ensemble des référents communaux du mouvement, soit environ 300 personnes, représentant toutes les  institutions, les communes et les communautés du pays.

Quatre sujets sont inscrits à l’ordre du jour de ce conseil politique :

– La position du mouvement concernant les élections présidentielles des 28 avril et 6 mai ;

– Les propositions de candidatures du conseil politique pour les élections législatives des 10 et 17 juin 2012, dans la 1ère et la 2èmecirconscription ;

– Les propositions de Calédonie Ensemble pour lutter contre la vie chère ;

– La préparation du prochain congrès de Calédonie Ensemble.

Concernant le point de situation politique, nous examinerons le fonctionnement actuel des différentes institutions du pays, et notamment, les atteintes répétées à la lettre et à l’esprit de l’accord de Nouméa : collégialité inexistante au sein du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, non examen par le congrès des différentes propositions de loi déposées par Calédonie Ensemble (vœux sur le drapeau commun, proposition de loi sur le minimum vieillesse, proposition de loi sur la clé de répartition, etc.), non respect de la répartition des compétences issue de la loi (exemple : président du congrès qui soutient Fidji au nom du pays), etc.

Nous examinerons aussi les grands dossiers d’actualité qui intéressent la vie quotidienne des Calédoniens (vie chère, réforme fiscale, minimum vieillesse et minimum retraite, habitat social, légalisation des squats, etc.). Nous dresserons également le bilan des tournées de réunions et de rencontres que les élus de Calédonie Ensemble ont effectuées en brousse et dans l’agglomération, ces derniers mois.

Concernant les élections présidentielles, nous débattrons du mot d’ordre de liberté de vote donnée par la direction collégiale de Calédonie Ensemble aux électeurs du mouvement, sur le fondement de trois éléments :

– la nécessité de ne dépendre d’aucun candidat à l’élection présidentielle, ni d’aucune formation politique nationale, pour être pleinement à même de défendre les intérêts des Calédoniens ;

– l’engagement formel des principaux candidats aux présidentielles d’appliquer scrupuleusement l’Accord de Nouméa et de respecter le choix des Calédoniens quant à leur avenir ;

– l’existence de différentes sensibilités politiques nationales au sein de Calédonie Ensemble, mais l’union sans faille autour du même projet de société pour notre pays.

Concernant les élections législatives, nous arrêterons ensemble la stratégie, ainsi que nos propositions de candidatures dans chaque circonscription. Ces candidatures (titulaires et suppléants) seront soumises à l’approbation des adhérents du mouvement, lors du prochain congrès de Calédonie Ensemble qui lancera officiellement la campagne pour les élections législatives, dont l’enjeu est absolument crucial pour l’avenir de la Nouvelle Calédonie.

En juin 2012, il ne s’agira pas simplement d’élire les deux députés qui siégeront à Paris, il s’agira de dire quel avenir les Calédoniens souhaitent pour leur pays :

– Soit une « indépendance association » à la Pisani, concoctée par la coalition Rassemblement-UMP/Parti travailliste/Avenir Ensemble/Union calédonienne dans le dos des calédoniens, où l’association sert de « bagayou » à l’indépendance,

– Soit une Nouvelle-Calédonie émancipée affirmant son identité particulière au sein de la République.

C’est pourquoi, les Calédoniens doivent utiliser leur bulletin de vote, lors des prochaines élections législatives, pour que l’avenir de leur pays ne se décide pas sans eux, ou contre eux.

L’heure de la mobilisation a sonné, c’est 2012. En 2014, il sera trop tard pour agir : le projet de la coalition sera imposé au pays, comme l’a été le drapeau.

Concernant enfin le prochain congrès de Calédonie Ensemble, nous proposerons au conseil politique d’en fixer la date, le lieu et l’ordre du jour.

Les médias sont invités, dès 8h00, à assister à ce conseil politique, qui fera par ailleurs l’objet d’une conférence de presse sur place, à partir de 14h00.

Venez découvrir la chaîne Caledonie Ensemble sur  et abonnez-vous pour suivre l’actualité !

video

À voir aussi :

En Nouvelle-Calédonie, le sort de l’usine de Vale en suspens

( 17 août 2017 ) Le devenir de l’usine métallurgique du géant brésilien ne tient plus qu’à…