Accueil ACTUALITÉS COLLABORATEURS DE CALEDONIE ENSEMBLE AU GOUVERNEMENT: LA COALITION DEVRAIT BALAYER DEVANT SA PORTE!

COLLABORATEURS DE CALEDONIE ENSEMBLE AU GOUVERNEMENT: LA COALITION DEVRAIT BALAYER DEVANT SA PORTE!

Lors de son intervention hebdomadaire, la porte-parole du gouvernement a saisi le prétexte d’une modification du règlement intérieur du gouvernement pour lancer une nouvelle diatribe contre Calédonie Ensemble. Sonia BACKES s’en est pris cette fois-ci à nos collaborateurs, en affirmant qu’ils coûtent 121 millions par an à la collectivité.

Calédonie Ensemble entend apporter les éléments de réponse suivants.

1 – Si les 7 collaborateurs des 3 membres Calédonie Ensemble du gouvernement représentent une charge financière de 120 millions /an, alors les 60 collaborateurs des membres de la coalition représentent une charge annuelle d’ 1 milliard 200 millions, sans compter les postes administratifs (secrétaires généraux adjoints, chargés de missions, …) qui leur sont exclusivement dédiés. Nous faisons donc la proposition à la coalition que la liste des collaborateurs de tous les membres du gouvernement, avec leurs rémunérations, leurs formations et diplômes, les avantages et les frais de mission dont ils disposent, soit publiée dans la presse. Les calédoniens seront alors totalement informés sur le sujet !

2 – En réponse à Sonia BACKES, qui croit pouvoir justifier la suppression du nombre minimum de collaborateurs des membres du gouvernement (une première depuis 1999 !) par l’absence de responsabilités de Calédonie Ensemble au sein de ce gouvernement, nous rappelons que la répartition des secteurs s’est faite dans une logique de mépris à notre égard, alors que nous sommes le premier groupe politique du gouvernement. Que les membres Calédonie Ensemble se sont vus affecter des secteurs artificiels, qui n’existent dans aucun autre gouvernement au monde : la météorologie et la gestion des ressources naturelles de la zone exclusive. Que c’est la première fois que des secteurs sont imposés à des membres, contre leur gré, en totale contradiction avec l’Accord de Nouméa. En résumé, après nous avoir imposé la répartition des secteurs au gouvernement, la coalition nous reproche d’avoir peu de responsabilités.

Au demeurant, nous exerçons effectivement les responsabilités que la coalition a  décidé de nous imposer, à la seule exception du secteur de la fonction publique, dont l’animation nécessite à la fois la maîtrise des leviers budgétaires (dont nous ne disposons pas) et celle des principales collectivités employeuses (NC, province Sud et mairies de l’agglo) toutes contrôlées par le RUMP.

3 – Plutôt que de nourrir la polémique, la coalition devrait plutôt s’interroger sur le rendement de ses propres collaborateurs, compte tenu de sa production insignifiante depuis un an. Quel est son bilan en matière de lutte contre la vie chère ? Où est le schéma énergie-climat promis ? Quelle justification à un minimum retraite et un minimum vieillesse qui laissent de côté plus de 3 000 personnes âgées ? etc …

En conclusion, la seule et unique raison qui explique la modification du règlement intérieur du gouvernement est un contentieux en cours de jugement au tribunal administratif sur le refus du président du gouvernement de procéder au remplacement de deux collaborateurs Calédonie Ensemble partis en septembre et décembre 2011, sur les neufs obtenus.

En effet, dans une ordonnance du 22 mars dernier, le juge des référés a considéré que les moyens invoqués par les requérants étaient « propres à créer, en l’état de l’instruction, un doute sérieux quant à la légalité de la décision attaquée ». Autrement dit, notre recours, qui s’appuyait sur les dispositions du règlement intérieur de 2009 prévoyant que chaque membre du gouvernement dispose au minimum de trois collaborateurs, avait toutes les chances d’aboutir au fond…

En réalité, il ne s’agit que de poursuivre, sous une nouvelle forme, la politique d’exclusion à l’égard de Calédonie Ensemble, en réduisant une nouvelle fois ses moyens d’action.

À voir aussi :

Le peuple calédonien solidaire des Catalans

( 18 août 2017 ) Un attentat terroriste meurtrier vient de frapper Barcelone faisant, selo…