Accueil ACTUALITÉS FIDJI : CALEDONIE ENSEMBLE ET LE LMD DEMANDENT L’OUVERTURE D’UNE SESSION EXTRAORDINAIRE

FIDJI : CALEDONIE ENSEMBLE ET LE LMD DEMANDENT L’OUVERTURE D’UNE SESSION EXTRAORDINAIRE

Les 7 mars et 11 avril dernier, Calédonie Ensemble a organisé deux conférences de presse sur Fidji.

D’abord, pour exprimer son profond désaccord, à la suite du déplacement à Fidji de M. WAMYTAN, en sa qualité de président du congrès de la Nouvelle-Calédonie, et du soutien qu’il avait apporté, au nom du pays, au régime fidjien.

Ensuite, avec Simon LOUECKHOTE, pour condamner fermement l’annonce faite dans la presse par M. TUTUGORO d’une visite, en juillet prochain, d’une délégation du Fer de Lance, menée par le Premier ministre fidjien, M. BAINIMARAMA, et chargée notamment « d’évaluer l’avancée de l’Accord de Nouméa ».

A ces occasions, nous avons pris un certain nombre d’engagement.

1. Le 16 avril dernier, les 12 élus de Calédonie Ensemble et du LMD ont déposé sur le bureau du congrès, conformément aux dispositions de l’article 66 de la loi organique, une demande de réunion, sans délai, du congrès en session extraordinaire (PJ1).

L’objectif est de permettre aux élus du pays de débattre des conditions dans lesquelles la Nouvelle-Calédonie est représentée au plan international et du soutien que la Nouvelle-Calédonie doit, ou non, apporter au régime fidjien.

2. Le 17 avril suivant, Calédonie Ensemble et le LMD ont saisi le Ministre des affaires étrangères et européenne de la République française, afin que M. BAINIMARAMA ne soit pas autorisé à pénétrer sur le territoire de la Nouvelle-Calédonie (PJ2)

3. Le même jour, Calédonie Ensemble et le LMD ont adressé une lettre à M Victor TUTUGORO pour lui faire part de leur opposition de la visite en Nouvelle-Calédonie de M. BAINIMARAMA, le seul dictateur mélanésien (PJ3).

4. Par ailleurs, le site Internet « TVNZ » a révélé récemment que M. BAINIMARAMA avait déposé plainte contre la télévision fidjienne, qui avait organisé, à la fin de l’année 2011, un sondage auprès des téléspectateurs pour désigner la personnalité de l’année et annoncé, le 1er janvier 2012, la désignation de Mme Premila KUMAR, la directrice du conseil de la consommation.

La télévision fidjienne a présenté ses excuses, en indiquant qu’elle avait effectivement fait une erreur puisqu’elle avait arrêté le décompte le 30 décembre, alors que le sondage était ouvert jusqu’au 31 décembre, et n’avait pas pris en considération les 1500 votes en faveur de M. BAINIMARAMA.

Les nouveaux résultats confirment que M. BAINIMARAMA est bien la personnalité de l’année (par 1700 voix contre 464 à son adversaire…). Ça fait penser aux sondages d’une certaine radio…

À voir aussi :

Alain Christnacht élevé au grade d’Officier de la Légion d’honneur

( 21 octobre 2017 ) Philippe Gomès : « Alain Christnacht a été élevé hier soir, à la maiso…