Accueil ACTUALITÉS LA VERITE SI JE MENS!

LA VERITE SI JE MENS!

La vérité si je mens !

Le RUMP de Gaël Yanno, Pierre Frogier et Eric Gay, avec le concours d’Harold Martin, prend trop souvent des libertés avec la réalité. Florilèges…

Mensonge n°1 : les indépendantistes renonceront à l’indépendance

Dernière trouvaille du trio du RUMP : l’idée qu’ils peuvent continuer à tout lâcher aux indépendantistes, parce que ces derniers feront «l’ultime concession », « quand ils choisiront librement d’inscrire notre avenir dans la France » (comité directeur du RUMP du 18 février 2012)

Réponse du PALIKA : « Nous dénonçons une imposture et une manipulation. Comme le prévoit l’accord de Nouméa, l’avenir est désormais à la pleine souveraineté ».

Et de Roch Wamytan : « Moi, je peux [répondre à Pierre Frogier] : venez nous rejoindre pour former notre pays indépendant demain » (RRB, 24 février 2012).

Mensonge n°2 : Calédonie Ensemble ne fait aucune proposition

Le RUMP prétend que Calédonie Ensemble ne fait que de l’obstruction. Roch Wamytan, non suspect de la moindre sympathie envers Calédonie Ensemble déclare quant à lui : « Sur certains textes, notamment sur les questions de transferts de compétences et sécurité civile ou même sur l’enseignement, le Congrès a suivi pas mal des amendements de Calédonie Ensemble, ce qui lui a permis de voter à l’unanimité un certain nombre de textes » (RRB, 24 février 2012).

Mensonge n°3 : Le pape a béni la coalition

A la suite de la prétendue « audience particulière » (qui était en fait une « audience générale », devant 8000 personnes) que Benoît XVI lui a accordée avec Roch Wamytan, Pierre Frogier déclare dans un communiqué : « Ce chemin que nous sommes en train d’emprunter pour aboutir à une solution commune pour le plus grand nombre est entériné et validé par le Saint-Père. »

Roch Wamytan, qui, lui, est catholique, a préféré éviter tout risque d’excommunication en rétablissant la vérité : « On ne lui a pas demandé la bénédiction sur notre coalition politique. Parce que certains ont dit ça, mais nous on a dit : on va pas demander ça au pape, c’est pas possible, ça. Ça se fait pas, c’est pas sérieux » (RRB, 24 février 2012).

Mensonge n°4 : Demander un milliard à Vale, c’est « trop »

L’arrêté, signé par Eric Gay, qui fixait à 27 millions par an le montant du « loyer » dû par l’usine de Goro pour son émissaire en mer, vient d’être annulé par le tribunal administratif. Faisant allusion au loyer d’un milliard retenu en 2008 par Philippe Gomès, Pierre Frogier a déclaré : « Le tribunal nous dit : 1 milliard c’est pas ce qu’il faut faire, et 27 millions : c’est pas ce qu’il faut faire ». (RRB, le 2 mars)

Le tribunal a effectivement très clairement dit que 27 millions était un montant ridicule, en le qualifiant d’« erreur manifeste d’appréciation ». Mais jamais il n’a dit qu’un milliard c’était trop !

Mensonge n°5 : Calédonie Ensemble a vidé les caisses de la province

Le nouvel exécutif prétend avoir trouvé les caisses vides lorsqu’il s’est installé à la tête de la province Sud. Pourtant, la chambre territoriale des comptes rappelle dans son dernier rapport que l’excédent cumulé des exercices antérieurs s’établissait au 1er janvier 2009 à 7,8 milliards de francs CFP et que la province « a vécu sur les excédents constitués fin 2008 jusqu’à la fin 2010 ».

Mensonge n°6 : le gouvernement fait de la vie chère sa priorité :

Il y a un an, le gouvernement s’engageait sur un changement de méthode radical. Sonia Backès, son porte-parole, annonçait « un gouvernement actif et décisionnel » qui exigeait des acteurs économiques « de faire des propositions significatives afin d’entrainer une baisse significative des prix sur des produits de première nécessité et de grande consommation et ce, dans un délai de 10 jours ».Résultat : des produits alimentaires qui augmentent de 4% sur l’année 2011.

À voir aussi :

Tragique accident sur le Tour Cycliste de Nouvelle Calédonie, au col de la Pirogue

Depuis Paris où j’assiste actuellement aux travaux de l’Assemblée nationale, j’ai été info…