Accueil ACTUALITÉS INCIDENT AU MEETING DE CLOTURE DE CALEDONIE ENSEMBLE A PAITA

INCIDENT AU MEETING DE CLOTURE DE CALEDONIE ENSEMBLE A PAITA

Hier au soir, vers 19h30, lors du meeting de clôture de Paita, qui se tenait au Fale Fono, un individu a ouvert le feu à deux reprises sur un transformateur électrique, situé à quelques dizaine de mètres de la réunion.

Cet acte de vandalisme, délibéré, avait manifestement pour objectif d’empêcher le déroulement de notre meeting.

C’est la première fois depuis bien longtemps qu’un incident d’une telle gravité se déroule dans le cadre d’une campagne électorale dans notre pays.

Ces coups de feu, commandités ou non, découlent directement du climat d’intolérance, de racisme et de xénophobie qui pèse sur la campagne électorale en cours, du fait des déclarations publiques de certains candidats et des agissements de leurs militants, qui vont jusqu’à tagger les routes d’injures, maculer nos affiches électorales de diverses insultes et diffuser des tracts orduriers et diffamatoires à notre encontre.

Ces pratiques soulignent les dérives du débat politique auquel les Calédoniens assistent depuis plusieurs mois. Elles constituent l’aboutissement d’une volonté de radicalisation et d’exclusion à l’égard de tous ceux qui osent exprimer des idées différentes de celles portées par les représentants de la coalition au pouvoir.

On relèvera également qu’aucune autorité du pays, qu’il s’agisse du président du gouvernement, du président de la province Sud ou du haut-commissaire de la République, n’a pris la peine de prendre contact avec un responsable de Calédonie Ensemble ou de condamner publiquement cet acte.

Nous considérons que ce qui se joue les 10 et 17 juin prochains va au-delà du de la simple élection de deux députés. C’est aussi une certaine idée de la Nouvelle-Calédonie et du pays que nous sommes appelés à construire ensemble qui est en jeu.

Pour notre part, nous avons déposé plainte, ce matin, auprès du Procureur de la République et nous appelons tous les Calédoniens, attachés au respect de la démocratie et des libertés publiques, à se mobiliser les 10 et 17 juin prochain, à l’occasion des élections législatives.

À voir aussi :

Blocage du gouvernement : Les conséquences dramatiques pour le pays

( 23 octobre 2017 ) 24 heures avant la réunion du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, c…