Accueil RÉFLEXION QUAND UNE MILITANTE INTEGRISTE SE PRETEND JOURNALISTE

QUAND UNE MILITANTE INTEGRISTE SE PRETEND JOURNALISTE

Quand une militante intégriste se prétend journaliste

Radio Rythme Bleu a relaté, dans ses récents journaux d’information, l’« incident » ayant opposé hier en fin de matinée sa directrice générale, Elizabeth Nouar, au secrétaire général de Calédonie Ensemble, Philippe Michel.

Les faits sont les suivants. Mme Nouar est entrée, sans jamais y avoir été invitée, dans les locaux mis à disposition du groupe Calédonie Ensemble par le congrès et est allée, avec aplomb, s’asseoir dans la salle où devait se tenir une conférence de presse. Devant les journalistes invités déjà présents, M. Michel a invité Mme Nouar, de façon courtoise mais répétée, à bien vouloir quitter les lieux, mais Mme Nouar a manifesté de façon constante son refus d’obtempérer. Au bout de 10 minutes d’échanges infructueux, la conférence de presse ne pouvant être différée plus longtemps, Mme Nouar a été, sans aucune violence, dirigée jusqu’à la porte de nos locaux. Quelques minutes plus tard, un autre salarié de l’officine médiatique du RUMP a tenté, à son tour, de franchir cette porte, mais cette fois un membre de notre mouvement, qui passait dans le couloir, a pu s’opposer à cette nouvelle tentative.

RRB annonce que Mme Nouar a porté plainte pour « violence ». Les témoignages ne manqueront pas pour décrire la réalité des faits, qui sont parfaitement en notre faveur. Cette annonce ne vise en fait qu’à porter préjudice à nos candidats, à deux jours du terme de la campagne officielle des législatives. Nous portons plainte pour dénonciation calomnieuse, devant le tribunal de Nouméa.

RRB a également annulé l’invitation qui avait été adressée à Philippe Gomès, dans le cadre de la campagne législative, pour un entretien dans ses locaux, ce midi, au motif que « la sécurité et l’intégrité physique de nos journalistes n’est pas assurée, lors de nos différents contacts avec Calédonie Ensemble ». Ce motif étant parfaitement ridicule, cette annulation unilatérale constitue un manquement à la délibération n° 2011-1 du 4 janvier 2011 du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel relative au principe de pluralisme politique dans les services de radio et de télévision en période électorale, selon laquelle « les candidats ou listes de candidats, les personnalités ou les partis et groupements politiques qui les soutiennent bénéficient d’une présentation et d’un accès équitables à l’antenne ». Un nouveau manquement, devrions nous dire, puisque, d’une part, seuls nos candidats ont été invités à l’antenne durant la campagne, alors que, pour le RUMP, ont été invités non seulement les candidats mais aussi de très nombreuses personnes les soutenant et que, d’autre part, le CSA vient de blâmer officiellement RRB pour avoir diffusé les résultats du 1er tour de l’élection présidentielle, dès le soir de cette élection. Nous saisissons le CSA du refus opposé ce jour à Philippe Gomès.

L’attitude de Calédonie Ensemble à l’égard de RRB est claire. Cette radio, financée par les impôts des Calédoniens, est dirigée par des militants du RUMP, qui obéissent aux directives de ce parti et qui déploient une énergie considérable pour dénigrer de façon constante nos déclarations, nos actions, notre programme et notre bilan, et pour encenser au contraire tout ce que font et disent les dirigeants du RUMP. Personne n’ira prétendre le contraire : c’est une évidence absolue pour tous les Calédoniens. En outre, nous constatons régulièrement que RRB se sert d’enregistrements de nos élus, lors de prises de paroles publiques, pour en déformer le sens, et nous avons reçu plusieurs fois des témoignages selon lesquels les enregistrements sonores qui nous concernent sont traités personnellement par Mme Nouar, qui en organise le découpage et le remontage dans le sens qui l’arrange. Ce sont là les raisons pour lesquelles nous refusons, depuis plusieurs années, d’ouvrir nos conférences de presse à RRB. A contrario, RRB ne nous invite jamais dans des émissions en direct, puisqu’elle ne peut alors exercer ses turpitudes habituelles. Nos seuls passages à l’antenne ont d’ailleurs lieu pendant les périodes électorales, lors desquelles s’appliquent les obligations définies par le CSA.

Notre position est parfaitement connue de Mme Nouar : lorsqu’elle s’est imposée hier matin dans nos locaux, elle savait pertinemment qu’elle serait éconduite. Ce n’était qu’une nouvelle provocation, afin de pouvoir passer ensuite à l’antenne un message nous faisant passer pour ce que nous ne sommes pas.

Cette triste action est à rajouter à la longue liste des actions destinées à porter atteinte à la dignité des personnes initiées par le RUMP pendant cette campagne électorale : insultes sur les routes, attaques xénophobes d’Eric Gay, fausse lettre d’un prétendu habitant de Koumac, etc. Autant de signes de panique d’un pouvoir qui sent le sol se dérober sous ses pieds.

Philippe MICHEL,

Secrétaire général du mouvement

À voir aussi :

11ème congrès de Calédonie Ensemble : Pour une Calédonie dans la France, aux couleurs de la paix

C’est au Kuendu Beach que Calédonie Ensemble a tenu son 11ème congrès. Un congrès au cours…