Accueil ASSEMBLÉE NATIONALE DECLARATIONS DU MINISTRE DES OUTRE-MER CONCERNANT LA DATE DU PROCHAIN COMITE DES SIGNATAIRES

DECLARATIONS DU MINISTRE DES OUTRE-MER CONCERNANT LA DATE DU PROCHAIN COMITE DES SIGNATAIRES

philippe gomes sonia lagarde assemblee

Mardi 17 juillet 2012
 En réponse à une question du Sénateur Hilarion Vendégou, le ministre des outre-mer, Victorin Lurel, a récemment confirmé par écrit qu’il a proposé au Premier ministre la tenue d’un comité des signataires en fin d’année, afin de permettre aux comités de pilotage sur le bilan de l’Accord de Nouméa, sur le schéma stratégique industriel et sur l’avenir institutionnel « d’avancer dans leurs travaux ».

Cette annonce confirme, point par point, les échanges que nous avons eus avec le ministre des outre-mer, lors de notre rendez vous du 27 juin dernier, à Paris.

Lors de cet entretien, en écho aux déclarations répétées d’Harold Martin sur l’urgence à réunir un comité des signataires, nous avions, pour notre part, insisté sur la nécessité de prendre le temps des échanges et de la réflexion pour préparer correctement et sereinement cette échéance. Au lendemain des élections présidentielles et législatives, qui ont profondément modifié les équilibres politiques en place et provoqué une certaine agitation, il nous semblait en effet opportun de permettre à chacun de préparer le prochain comité des signataires de manière aussi constructive et apaisée que possible.

Dans le prolongement des déclarations de Pierre Frogier sur l’arrêt des discussions au sein des comités de pilotage, nous avions également insisté auprès du ministre sur l’utilité de poursuivre le travail d’analyse et de réflexion en cours, d’une part parce que ces discussions sont loin d’être abouties et, d’autre part, parce qu’elles renvoient à des questions essentielles pour  l’avenir. Il suffit de rappeler les discussions en cours sur la modification de la clé de répartition ou l’absence de stratégie industrielle partagée entre les opérateurs métallurgiques et miniers calédoniens, pour le comprendre.

Au bilan, nous sommes donc particulièrement satisfaits de constater que nous avons été entendus par le ministre des outre-mer sur ces deux points. Nous notons d’ailleurs que cette position est pleinement partagée par les responsables de l’Union Calédonienne et du Palika.

Pour Calédonie Ensemble
Sonia Lagarde et Philippe Gomès, Députés de la Nouvelle-Calédonie

À voir aussi :

Nouvelle-Calédonie : L’État impose une baisse des tarifs bancaires

( 19 janvier 2017 ) Le haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie a décidé je…