Accueil ACTUALITÉS DISCOURS DE JEAN-MARC AYRAULT, PREMIER MINISTRE LORS DE LA RENCONTRE AVEC LES PARLEMENTAIRES DES OUTRE-MER

DISCOURS DE JEAN-MARC AYRAULT, PREMIER MINISTRE LORS DE LA RENCONTRE AVEC LES PARLEMENTAIRES DES OUTRE-MER

Hôtel de Matignon, mercredi 25 juillet 2012

Extrait du

DISCOURS DE JEAN-MARC HERAULT, PREMIER MINISTRE LORS DE LA RENCONTRE AVEC LES PARLEMENTAIRES DES OUTRE-MER

(…)  » Je voudrais enfin adresser un mot aux élus de la Nouvelle-Calédonie. En tant que Premier ministre, j’ai une responsabilité particulière dans la mise en oeuvre de l’accord de Nouméa. D’ailleurs, lorsque Lionel JOSPIN était Premier ministre, j’avais eu l’honneur de l’accompagner pour la signature de ces accords et je n’oublie pas cette visite. Et je tiens à vous dire ici que je ne faillirai pas à mon devoir dans la suite de ces engagements qui ont été pris par mes prédécesseurs. Je suis personnellement très attentif à ce que l’Etat tienne pleinement son rôle de partenaire mais aussi de point d’équilibre. Ne doutez pas de ma détermination à ce que l’accord soit respecté et appliqué dans toutes ces dimensions mais en totale transparence dans la fidélité à une approche fondée sur la recherche du consensus et dont nous savons bien que c’était la bonne méthode. A la fin de l’année, je présiderai, à Paris, un comité des signataires qui nous permettra de définir conjointement les prochaines étapes dans la mise en oeuvre de cet accord. » (…)

SUR Radio Nouvelle-Calédonie 1ère, le 26 JUILLET 2012

Position du Premier ministre sur la Nouvelle-Calédonie

Journaliste : Le Premier ministre recevait, cette nuit, à Matignon, l’ensemble des parlementaires d’outre-mer pour leur présenter la feuille de route du gouvernement, en faveur de leurs territoires. Effet notable, il a terminé son intervention par la Nouvelle-Calédonie, pour mieux affirmer sa détermination à faire respecter l’Accord de Nouméa.

Jean-Marc Ayrault : En tant que Premier ministre, j’ai une responsabilité particulière dans la mise en œuvre de l’Accord de Nouméa. D’ailleurs, lorsque Lionel Jospin était Premier ministre, j’avais eu l’honneur de l’accompagner pour la signature de ces accords et je n’oublie pas cette visite, et je tiens à vous dire, ici, que je ne faillerai pas à mon devoir, dans la suite des engagements qui ont été pris par mes prédécesseurs. Je suis personnellement très attentif à ce que l’État tienne pleinement son rôle de partenaire, mais aussi de point d’équilibre. Ne doutez pas de ma détermination à ce que l’Accord soit respecté et appliqué dans toutes ses dimensions, mais en totale transparence, dans la fidélité à une approche fondée sur la recherche de consensus et dont nous savons bien que c’était la bonne méthode. À la fin de l’année, je présiderai, à Paris, un comité des signataires qui nous permettra de définir conjointement les prochaines étapes dans la mise en œuvre de cet accord.

Journaliste : Réaction à présent du député calédonien, Philippe Gomès, à la suite de ce discours du Premier ministre :

Philippe Gomès : À la fois sur le fond, le respect de l’Accord, et sur la méthode ou les points de consensus, pas les uns contre les autres, mais ensemble. Ça me paraît une excellente chose, d’autant plus que le Premier ministre sait un peu de quoi il parle puisqu’il avait accompagné Lionel Jospin, lorsqu’il y a eu la signature des Accords de Nouméa à Nouméa. Ça me semble de bon augure pour l’avenir. Et également l’autre point qui est constructif, c’est bien que le comité des signataires se tiendra à la fin de l’année, le temps que le gouvernement prenne la mesure du dossier calédonien, entende les uns et les autres, de façon à se forger sa propre opinion et préparer ce comité de manière constructive et harmonieuse. Je crois que c’est une bonne chose pour la Nouvelle-Calédonie.

À voir aussi :

Nicolas Metzdorf sur Océane FM

Ce vendredi 28 avril 2017, Nicolas Metzdorf, Président de l’APICAN, sera l’inv…