Accueil VU SUR LE WEB NOUVELLE-CALEDONIE: LE SENATEUR FROGIER QUITTE LA PRESIDENCE DE LA PROVINCE SUD

NOUVELLE-CALEDONIE: LE SENATEUR FROGIER QUITTE LA PRESIDENCE DE LA PROVINCE SUD

Le sénateur UMP Pierre Frogier a annoncé mercredi sa démission de la présidence de la province Sud en Nouvelle-Calédonie, pour se consacrer au redressement de son parti, le Rassemblement-UMP, sévèrement battu aux dernières législatives.

Le sénateur UMP Pierre Frogier a annoncé mercredi sa démission de la présidence de la province Sud en Nouvelle-Calédonie, pour se consacrer au redressement de son parti, le Rassemblement-UMP, sévèrement battu aux dernières législatives.

« Le Rassemblement-UMP a besoin de se remettre en route, de retrouver une dynamique. Je veux me consacrer totalement à notre mouvement », a déclaré à la presse M. Frogier, 61 ans, sénateur et leader du R-UMP.

S’il en quitte la présidence qu’il occupait depuis 2009, Pierre Frogier continuera de siéger à l’assemblée de la province Sud, qui comprend 75% de la population et la grande majorité des activités de l’archipel. Les provinces du Nord et des îles Loyauté (indépendantistes) sont beaucoup moins développées.

M. Frogier a également annoncé un rajeunissement des cadres du R-UMP, avec la désignation de Sonia Backes, trentenaire et membre du gouvernement local, au secrétariat général et il a apporté son soutien à la candidature d’une jeune élue, Cynthia Ligeard, pour sa succession à la tête de la province sud. Elle est actuellement 2e vice-présidente.

Ces décisions interviennent alors que le R-UMP a perdu en juin les deux sièges de députés qu’il détenait depuis plus de 25 ans, au profit de son rival à droite, Calédonie Ensemble (CE, centre droit).

Les électeurs ont sanctionné la stratégie de M. Frogier, qui a soutenu l’adoption des deux drapeaux, kanak et tricolore, comme emblèmes de la Nouvelle-Calédonie, et conclu une entente avec une partie des indépendantistes. Celle-ci avait permis en août dernier l’élection de l’indépendantiste Roch Wamytan à la présidence du Congrès du territoire.

Le 29 août, le mandat de M. Wamytan sera remis en jeu. Le R-UMP ne présente pas de candidat et Pierre Frogier a donné pour consigne de voter pour le candidat d’un parti de droite minoritaire, mais pas pour celui de Calédonie Ensemble.

Les divisions de la droite profiteront alors à Roch Wamytan, qui pourrait être réélu.

En coulisses, les orientations de M. Frogier ne font pas l’unanimité. « Nous allons de Charybde en Scylla. Nos électeurs ne vont rien comprendre », confie l’un d’eux.

À voir aussi :

Alain Christnacht élevé au grade d’Officier de la Légion d’honneur

( 21 octobre 2017 ) Philippe Gomès : « Alain Christnacht a été élevé hier soir, à la maiso…