Accueil ACTUALITÉS DU DEVOIEMENT DE LA PRESIDENCE DU GOUVERNEMENT

DU DEVOIEMENT DE LA PRESIDENCE DU GOUVERNEMENT

Communiqué du 11/11/12 – GNC

Harold Martin avait déjà, le 10 octobre, attaqué Calédonie Ensemble durant un discours officiel prononcé à l’ONU, à un endroit où la Nouvelle-Calédonie se doit de parler d’une seule voix, en laissant ses problèmes internes de côté.

Il avait aussi, le 17 octobre, déclaré que les responsables de l’Union Calédonienne avaient «raison de boycotter le comité de pilotage » sur l’avenir institutionnel, une instance pourtant décidée en 2010, dans le consensus, par le comité des signataires de l’accord de Nouméa.

Aujourd’hui, le ministre des outre-mer nous apprend qu’Harold Martin, président d’un gouvernement censé être collégial, avait trouvé une nouvelle occasion de se distinguer. Lors de la séance du 7 novembre 2012 à l’Assemblée nationale, Victorin Lurel a en effet déclaré, concernant la préparation du comité des signataires : « je me heurte à une petite opposition de la part du président du gouvernement calédonien ».

Au nom de qui Harold Martin s’oppose-t-il à la tenue du comité des signataires ?

Au nom du gouvernement collégial ? Si tel était le cas, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie aurait dû être consulté sur la position qu’il entendait soutenir auprès du ministre. Or tel n’a pas été le cas.

Au nom de la formation politique auquel il appartient, l’Avenir Ensemble ? En ce cas, il aurait dû préciser au ministre qu’il s’exprimait au titre des 2 élus sur 54 qui, au congrès, appartiennent à son mouvement.

A défaut, est-il le missi dominici de quelqu’un ? De l’Union Calédonienne, qui par la voix de Gilbert Tyuienon a évoqué la possibilité d’un boycott du comité des signataires ? De Pierre Frogier, qui a déclaré il y a quelques mois que les comités de pilotage créés par le comité des signataires n’avait plus de raison d’être, puisque le RUMP avait perdu les législatives ?

En tout état de cause, quelle que soit la motivation de la démarche d’Harold Martin, elle porte une nouvelle fois atteinte à l’intérêt général de la Nouvelle-Calédonie.

À voir aussi :

Tragique accident sur le Tour Cycliste de Nouvelle Calédonie, au col de la Pirogue

Depuis Paris où j’assiste actuellement aux travaux de l’Assemblée nationale, j’ai été info…