Accueil ACTUALITÉS QUAND LE RUMP CHOISI DE DIMINUER LES AIDES SOCIALES POUR PRÉPARER LES PROCHAINES ÉLECTIONS…

QUAND LE RUMP CHOISI DE DIMINUER LES AIDES SOCIALES POUR PRÉPARER LES PROCHAINES ÉLECTIONS…

Communiqué de presse

APS du 15 novembre 2012

Ce matin à l’assemblée de la Province Sud avait lieu le débat d’orientation budgétaire, censé définir les grandes lignes du budget 2013 de la collectivité. En fait de débat, cette séance s’est résumé à une succession de poncifs éculés sur la conjoncture internationale et les problèmes d’équilibre structurel du budget de la Province Sud.

Bref, un enfoncement méthodique de portes grandes ouvertes, sans aucun intérêt, si ce n’est l’intervention « musclée » des élus de Calédonie Ensemble sur une nouvelle menace de remise en cause du paiement des aides sociales, sous prétexte de difficultés budgétaires.

Après avoir appris, par voie de presse, que la nouvelle présidente de l’assemblée a décidé d’octroyer un demi milliard de subventions supplémentaires aux communes de l’agglomération dirigées par ses amis du RUMP, nous avons en effet découvert que le Rassemblement menace à nouveau de couper les aides aux handicapés, les aides au logement et les aides aux demandeurs d’emplois, si la Nouvelle Calédonie ne reprend pas ces dépenses à sa charge, en rachetant au passage la Savexpress, dont les comptes seront totalement « plombés », lorsque que le péage de Koutio sera supprimé pour faciliter le développement de Dumbéa sur Mer.

Cette petite « manipulation » est actuellement en cours de discussion, dans les couloirs du gouvernement, entre quelques initiés, et elle sera mise en œuvre par voie d’amendement au budget de la Calédonie, dans les prochains jours.

Nous avons donc volontairement « mis les pieds dans le plat », en révélant l’opération au grand jour.

Car de deux choses l’une : ou bien la Province a de vraies difficultés budgétaires, au point d’éprouver des difficultés pour financer ses aides sociales, et alors il ne fallait pas augmenter l’aide aux communes RUMP d’un demi milliard par an, ou bien la Province a délibérément choisi de privilégier les communes de l’agglo dirigées par le RUMP, pour préparer les élections municipales de 2014, en sacrifiant volontairement les aides sociales aux populations les plus défavorisées.

Dans tous les cas, c’est à l’assemblée elle-même, et non pas à la présidente entourée des quelques élus RUMP mis dans la confidence, qu’il appartient d’en décider.

À voir aussi :

Nicolas Metzdorf sur Océane FM

Ce vendredi 28 avril 2017, Nicolas Metzdorf, Président de l’APICAN, sera l’inv…