Accueil VU SUR LE WEB BORLOO DÉNONCE L’ABSENCE DE CAP DU GOUVERNEMENT ET L’APPELLE À SE RESSAISIR

BORLOO DÉNONCE L’ABSENCE DE CAP DU GOUVERNEMENT ET L’APPELLE À SE RESSAISIR

Le président de l’UDI Jean-Louis Borloo a dénoncé mardi l’absence « de cap » et « de cohérence » du gouvernement, notamment en matière d’emploi, et appelé l’exécutif « à se ressaisir ».

PARIS, 11 déc 2012 (AFP)

« J’ai rarement eu à ce point le sentiment d’une absence de cap gouvernemental et d’incompréhension devant les mesures annoncées », a expliqué devant la presse l’ancien ministre de l’Écologie.

Pour le leader radical, l’exécutif fait fausse route en matière d’emploi.

« Le sujet principal aujourd’hui c’est le bâtiment et le gouvernement prend toutes les mesures pour aggraver la situation dans ce secteur », a-t-il jugé.

« 100% d’augmentation de la TVA sur le bâtiment en un an et demi, quasi-fin des éco-prêts à taux 0, du crédit d’impôt développement durable, aucune mesure de relance sur le privé et le logement social, pire, un désengagement de l’État et des partenaires sociaux sur le logement social en transférant à des communes qui n’ont pas les outils une responsabilité qui n’est pas la leur », a énuméré le député du Nord.

« Cet après-midi, il y a le vote sur la TVA, je demande solennellement de ne pas passer à 10% dans le secteur du bâtiment, c’est une pure folie », a-t-il mis en garde

« Le deuxième secteur touché est celui du service à la personne. On massacre ce secteur, premier créateur d’emploi en France dont les avantages fiscaux ne bénéficient pas à quelques grandes familles mais qui représente un modèle économique populaire pour tous les foyers », a-t-il poursuivi.

« Et puis, j’ai l’impression qu’il n’y a pas de chef du gouvernement. Dans l’affaire de Florange, on ne me fera pas croire qu’un gouvernement de la République envoie un ministre (Arnaud Montebourg, ndlr) faire du chantage. C’est stupéfiant ».

« Et quand un autre ministre (Manuel Valls, ndlr) écrit sur du papier à en-tête à la justice (à propos du livre « La Frondeuse », ndlr) est-ce-que le chef du gouvernement a donné son autorisation? », a-t-il demandé.

« On a le sentiment que chacun gère son univers, qu’il n’y a pas de cohérence générale. J’appelle donc solennellement le gouvernement à se ressaisir, à faire un séminaire de réflexion sur les six ou sept grands sujets et sur l’organisation du pôle gouvernemental. Les gens sont inquiets, le pays est inquiet et n’a pas le sentiment d’être réellement gouverné », a-t-il affirmé.

Lire l’article sur le site de l’UDI

À voir aussi :

Philippe Gomès : « J’ai demandé un rendez-vous au président de Vale-monde »

( 20 juillet 2017 ) En déplacement à Paris, le député Philippe Gomès a été reçu à Matignon…