Accueil ACTUALITÉS COALITION FOREVER

COALITION FOREVER

Deux ans après le renversement du gouvernement issu des élections de 2009 et afin de tourner définitivement la page d’une parenthèse politique sanctionnée par la majorité des calédoniens en juin dernier, le groupe Calédonie Ensemble a déposé une motion de censure sur le bureau du congrès en application de l’article 95 de la loi organique.

L’adoption de cette motion visait à inscrire le pays dans une nouvelle stabilité institutionnelle et à lui donner un nouvel élan.

Lors de la séance publique du 21 décembre 2012, cette motion de censure soumise à l’assemblée du pays a été rejetée par 34 voix contre 18. À l’exception des élus de Calédonie Ensemble et de l’UNI, l’ensemble des élus du R-UMP, du Parti travailliste, de l’Avenir Ensemble, du LMD et de l’Union Calédonienne – sauf Pascal Naouna – ont voté contre, tout comme les élus non-inscrits : Didier Leroux et Jean-Luc Régent.

Par ce vote, ces 34 élus ont acté publiquement leur soutien et leur affiliation à la coalition RUMP-UC-PT qui a, depuis sa constitution en 2011, exclu des responsabilités celles et ceux qui ne pensaient pas comme eux, au mépris des principes de collégialité, de proportionnalité et de consensus inscrits dans l’accord de Nouméa.

Alors que le 21 aout 2012, Pierre Frogier avait déclaré lors du comité directeur du RUMP que son parti ne choisirait : « Ni les indépendantistes, ni Calédonie Ensemble ! », il apparait que, dans les faits, le nouveau crédo du RUMP est devenu: « Ni Calédonie Ensemble… ni Calédonie Ensemble ! » L’ex-RPCR a, encore une fois, voté avec les indépendantistes les plus radicaux alors que, dans le même temps, il ne cesse d’appeler au rapprochement des non-indépendantistes…

La coalition RUMP-UC-PT qui avait mis en place ce gouvernement l’a donc confirmé dans ses fonctions, en dépit du fait qu’il est décrié par une partie toujours plus importante des Calédoniens pour son incurie et son incapacité à faire avancer les dossiers majeurs pour l’avenir du pays. Calédonie Ensemble a donc pris acte de cette alliance réaffirmée aux yeux de tous.

Vous pouvez lire ci-dessous l’ensemble des interventions des élus de Calédonie Ensemble prononcées lors de la séance publique du 21 décembre :

  • Pour lire l’intervention de Léonard Sam sur le bilan du gouvernement Gomès : 
  • Pour lire l’intervention de Monique Millet sur l’enseignement :
  • Pour lire l’intervention de Corinne Voisin sur la proportionnalité :
  • Pour lire l’intervention de Michel Lasnier sur le bilan économique et social :
  • Pour lire l’intervention de Corinne David sur le manque de collégialité :
  • Pour lire l’intervention de Philippe Michel sur le travail de CE :
  • Pour lire l’explication de vote de Philippe Gomès :

À voir aussi :

Réunion publique d’information à Bourail

( 22 mars 2017 ) Philippe Gomès : « Plus d’une centaine de Bouraillais à notre réuni…