Accueil ACTUALITÉS QUESTIONS DES ÉLUS CALÉDONIE ENSEMBLE AU GOUVERNEMENT

QUESTIONS DES ÉLUS CALÉDONIE ENSEMBLE AU GOUVERNEMENT

Ce mercredi 9 janvier 2012, le congrès de la Nouvelle-Calédonie s’est réuni pour une séance publique dédiée aux questions orales au gouvernement.

Les élus de Calédonie Ensemble ont donc profité de cette occasion pour demander à l’exécutif des éclaircissements sur plusieurs dispositifs qu’il a déjà mis en place ou qui s’apprêtent à l’être. Parmi ces mesures, certaines risquent en effet d’avoir un impact direct sur la vie des Calédoniens.

Ainsi, concernant les tarifications électriques, Michel LASNIER a interpellé le président du gouvernement quant à l’augmentation de la rémunération des opérateurs et la répercussion que celle-ci pourrait avoir sur les prix de l’électricité en 2013.

S’agissant de l’arrivée de la Française des Jeux (initialement prévue par la coalition pour dégager un milliard de recettes afin de financer le projet de télévision de propagande RRB/Djiido) Evelyne LEQUES a fait part de son opposition à ce projet et a demandé qu’un débat public et transparent puisse se tenir sur ce thème devant tous les élus.

Monique MILLET a, quant à elle, questionné le gouvernement au sujet de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires décidée sans concertation. Malgré les critiques de plusieurs syndicats d’enseignants le calendrier scolaire des 70000 élèves calédoniens va être modifié dès la rentrée 2013.

Enfin, Philippe MICHEL a interrogé le président du gouvernement sur l’intérêt pour la Nouvelle-Calédonie d’avoir octroyé récemment 434 millions de crédit d’impôt au projet de rénovation de l’hôtel Le Parc.

 

Pour lire les questions des élus de Calédonie Ensemble, cliquez ci-dessous :

La question de Monsieur Michel LASNIER

 

La question de Madame Evelyne LEQUES 

La question de Madame Monique MILLET

La question de Monsieur Philippe MICHEL

À voir aussi :

Présidentielle : La déclaration du député Philippe Gomès

Ce 26 avril, dans une déclaration solennelle lue à la presse, Philippe Gomès, s’exprimant …