Accueil ACTUALITÉS CORPS ÉLECTORAL: MISE AU POINT

CORPS ÉLECTORAL: MISE AU POINT

Communiqué du 12 mars 2013

Le FLNKS a rappelé, il y a quelques jours, qu’il avait saisi la Cour européenne des droits de l’homme, en 2012, du cas de 1870 Kanak exclus de la liste électorale spéciale des provinciales.
En fait, ce ne sont pas 1870 Kanak qui subissent cette exclusion, mais 22 000 électeurs qui, tous, vivent en Nouvelle-Calédonie, y paient des impôts et participent à son développement…

Scandale dans le scandale : parmi ces 22 000 exclus, on en compte 4 200 qui sont nés ici, sur le territoire, et qui, issus de toutes les ethnies, ont pour seul tort d’avoir été absents de la Nouvelle-Calédonie durant quelques années.

C’est pourquoi, à l’initiative de Calédonie Ensemble, qui avait pris cet engagement durant la campagne électorale des législatives, le comité des signataires a décidé qu’un groupe de travail placé sous la présidence du haut-commissaire étudierait un assouplissement de l’interprétation qui est faite des règles permettant la prise en compte d’une absence temporaire du territoire, au bénéfice des 4 200 enfants du pays exclus de la liste spéciale.

Nous constatons, hélas, que ce groupe n’a pas encore été réuni.

Nous avons donc pris l’initiative de saisir le nouveau haut-commissaire sur le sujet, afin que cette démarche soit engagée dans les meilleurs délais.

Pour lire la lettre au nouveau haut-commissaire cliquez ici

À voir aussi :

Examen du Budget 2018 au Sénat : Gérard Poadja obtient de nouveaux concours financiers de l’État en faveur du Pacifique

( 7 décembre 2017 ) Alors que les Sénateurs examinent actuellement le projet de loi de fin…