Accueil VU SUR LE WEB Blog Calédosphère – « Pierre Frogier: rancoeur et tremblements »

Blog Calédosphère – « Pierre Frogier: rancoeur et tremblements »

Le RUMP est une Moby Dick exsangue, Pierre Frogier est son capitaine Achab. Juché sur le dos du pauvre cétacé pourtant déjà bien dégraissé, empêtré dans les filins de sa pensée circulaire, il s’acharne, à grandtrs coups de harpon idéologique, à la saigner chaque jour davantage.

Lors de l’interview sur le plateau de C’est à Dire, il a déroulé l’argumentaire infiniment ressassé, hors du temps et monomaniaque d’un politique déconnecté du réel.

Le festival de psychorigidité qui s’est déroulé sous le regard éberlué des auditeurs/téléspectateurs Calédoniens a débuté par la problématique des journalistes. Certes, a-t-il admis, ceux des Nouvelles ont bien le droit de réclamer un statut, mais franchement le moment est-il bien choisi, s’est-il interrogé, alors que le quotidien s’apprête à changer de propriétaire ? En toute logique, on a envie de lui répondre qu’eu égard aux identités des futurs repreneurs et des interrogations légitimes que les rédacteurs pourraient formuler quant à la liberté de leur future ligne éditoriale, ce serait précisément le bon tempo pour tenter de faire valoir leurs droits. Mais bon, sert-il encore de répondre à monsieur Frogier qui n’a sans doute que faire de notre avis ?

Concernant le même sujet, il s’est félicité – monsieur Frogier se félicite souvent et il est bien le seul – que les Nouvelles tombent dans l’escarcelle d’un repreneur Calédonien qui a l’avantage de joindre à la proximité géographique celle de ses idées, plutôt que dans celle d’un groupe métropolitain qui aurait pu avoir l’outrecuidance de s’intéresser au contenu de l’information délivrée. Monsieur Frogier a une vision très personnelle de la liberté de la presse. Il est vrai que lorsqu’on a le projet de financer une télévision d’opinion en partie avec les deniers de la Province Sud, et donc ceux du contribuable, on ne va pas s’encombrer de détails éthiques.

Entre deux ricanements et quelques envols d’une dextre méprisante, il a ensuite réglé leur compte aux rénovateurs du néo MPC. Il s’est débarrassé de la problématique avec une telle aisance que l’on comprend du coup en quelle haute estime il les tenait au préalable. On eût dit un châtelain congédiant soubrettes et laquais.

Est venu ensuite le passage obligé de l’éternel couplet sur la poignée de main historique, dont il se fait l’unique dépositaire et garant. En terme de dédoublement de la personnalité, ça fait tout de même un peu peur, car enfin, à ce qu’on sache, aucune des deux mains qui se sont serrées ce jour-là n’était la sienne. Il faudrait peut être qu’un des ses proches, avec force ménagement, le lui rappelle.

Muni de ce rappel historique, monsieur Frogier s’est alors efforcé d’opposer logique des blocs et solution consensuelle. Sans doute son inquiétude se nourrit-elle du fait que, de son bloc à lui, le RUMP Canal Historique, il ne reste plus grand-chose.

Enfin, après la rancœur, sont venus les tremblements, ceux d’une sainte colère dirigée contre ses alliés d’hier, les indépendantistes de l’UC, dont le discours n’a pourtant pas varié d’un millimètre depuis des décennies, et plus particulièrement contre leur Secrétaire Général, dont on n’a pas très bien compris exactement ce qu’il lui reprochait en particulier… De n’être « pas d’ici » ?

Dés lors, on est droit de se demander avec qui monsieur Frogier compte-t-il faire son consensus, attendu, qu’à l’évidence, les Calédoniens, d’où qu’ils se situent, l’agacent prodigieusement en persistant à ne point percevoir ses talents de visionnaire hors-norme.

Il est vrai que les Calédoniens se préoccupent de contingences triviales : vie chère, formation et emploi des jeunes, insécurité, incertitudes sur l’avenir économique et leurs retraites, dernière problématique, qui, il est vrai, concerne assez peu notre Sénateur, ce qui explique qu’à celle-là comme aux autres, il n’a pas apporté la moindre ébauche de réponse…

Sources: www.caledosphère.com

(Pour lire l’article sur le site Calédosphère, cliquez ici.)

.

À voir aussi :

Soirée de remerciements du comité des Îles

( 15 décembre 2017 ) Philippe Dunoyer : « A l’aube des fêtes de fin d’année, j’ai eu le pl…