Accueil ACTUALITÉS LE GOUVERNEMENT CONFORTE LES BÉNÉFICES D’ENERCAL ET D’EEC, AUX FRAIS DES CONTRIBUABLES ET AU DÉTRIMENT DES USAGERS

LE GOUVERNEMENT CONFORTE LES BÉNÉFICES D’ENERCAL ET D’EEC, AUX FRAIS DES CONTRIBUABLES ET AU DÉTRIMENT DES USAGERS

  electricite 900 600Communiqué du 2 avril 2013

Le gouvernement a voté ce matin le versement d’une subvention de 880 millions à ENERCAL et EEC, en sus d’une subvention d’un milliard déjà votée le 26 décembre.
Ces décisions sont la conséquence de la réforme des tarifs publics de l’électricité conduite par le gouvernement, et qui se traduit, pour ENERCAL et EEC, par 4 milliards de recettes nouvelles par an, soit une hausse de leur rémunération de 18% entre 2012 et 2013.
Fin décembre, nous nous étions opposés à cette réforme, car nous considérons ces recettes nouvelles comme injustifiées. En effet, EEC réalise déjà un bénéfice de près d’un milliard par an et ENERCAL profitera très prochainement de l’augmentation du prix de vente de l’électricité du barrage de Yaté à la SLN, pour 2,7 milliards par an.
Pour nous, le bénéfice de la revalorisation de l’énergie du barrage de Yaté devait financer la mise en place d’une tarification sociale de l’électricité, ainsi que le développement des énergies renouvelables. Pour le gouvernement, attribuer 4 milliards par an à ENERCAL et EEC était plus urgent que de lutter contre la vie chère, par des mesures pourtant prévues par les accords économiques et sociaux…
Parce que la réforme conduite par le gouvernement garantit les bénéfices des opérateurs électriques grâce à des subventions publiques, et fait perdre aux usagers la totalité du bénéfice de la revalorisation du tarif de Yaté, nous avons déposé, la semaine dernière, différents recours devant le tribunal administratif.
Pour les mêmes raisons, nous nous sommes également opposés à la subvention de 880 millions votée par le gouvernement ce matin. Au demeurant, il apparait que celle-ci n’est même pas inscrite au budget de la Nouvelle-Calédonie…

À voir aussi :

Échange Jean-Luc Mélenchon – Philippe Gomès à l’Assemblée, ou quand « Kanaky » s’invite dans l’hémicycle

( 14 décembre 2017 ) « En république, le droit s’applique et le droit aujourd’hui pour la …