Accueil VU SUR LE WEB Le Monde.fr – « L’UMP se coupe en deux en Nouvelle-Calédonie »

Le Monde.fr – « L’UMP se coupe en deux en Nouvelle-Calédonie »

Miné par les divisions, le Rassemblement-UMP de Nouvelle-Calédonie, lointaine succursale de l’UMP, vient officiellement de se casser en deux. Jeudi, Gaël Yanno et Sonia Backes, récemment limogés de leurs fonctions de vice-président et secrétaire générale du R-UMP, ont annoncé la création de leur propre boutique : le Mouvement populaire calédonien (MPC).

Premier adjoint au maire de Nouméa, M. Yanno a fièrement brandi une lettre de Jean-François Copé, président de l’UMP, lui apportant son soutien. Dans ce courrier remis à la presse, M. Copé « félicite chaleureusement » les sécessionnistes et se réjouit de « la création de ce mouvement qui a un positionnement clair pour le maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France ». Dès à présent, il offre aux nouveaux adhérents du MPC d’utiliser le logo de l’UMP et de s’y encarter.

IRRÉGULARITÉS LORS DE L’ÉLECTION DU PRÉSIDENT DE L’UMP

En novembre 2012, lors de l’élection du président de l’UMP, M. Yanno avait mis en évidence des irrégularités dans le vote des militants calédoniens, majoritairement pro-Fillon. Leurs voix n’avaient finalement pas été prises en compte alors qu’elles auraient permis à l’ancien premier ministre de l’emporter…

Pour lire la suite de l’article, cliquez ici.

.

À voir aussi :

Nos réunions « Tupperware » au Mont-Dore, à Dumbéa, Païta et Nouméa en 2016

Avec Philippe Dunoyer, Philippe Michel, Philippe Germain, Martine Lagneau, Dominique Mole,…