Accueil RÉFLEXION DE GRESLAN REPOND AU MAIL ANONYME

DE GRESLAN REPOND AU MAIL ANONYME

F DE GRESLANCher(s) ami(s),

Un mail anonyme circule depuis peu sur la toile. Dans celui-ci, je suis mis en cause en tant qu’élu car ma « situation mériterait d’être dénoncée ». La raison invoquée ? Je cumulerais les mandats suivant :

« Membre de l’Assemblée de le Province sud, membre du Congrès de la Nouvelle-Calédonie, conseiller municipal de la ville de Nouméa, avocat plaidant contre la ville où il siège comme élu, membre du gouvernement en charge des transferts de compétences, maitre DE GRESLAN qui continue d’exercer son métier d’avocat »

Passons sur la méthode employée (on se demande bien d’où peut venir ce mail anonyme…) mais certaines officines s’en sont fait une spécialité depuis plusieurs années. Rien de neuf de ce côté-là.

Pour ce qui est du fond, ce n’est en revanche pas terrible. Les petits calomniateurs devraient faire davantage d’efforts.

En effet, depuis le 19 décembre 2012, je ne suis plus ni membre de l’assemblée de la Province Sud, ni donc membre du congrès. Tout simplement parce que j’occupe, depuis cette date, la fonction de membre du gouvernement, laquelle est incompatible avec les mandats d’élu provincial et d’élu de la Nouvelle-Calédonie.  

Ce qui est scandaleux en revanche, c’est qu’en tant que membre du gouvernement, Harold Martin ne m’ait toujours pas attribué de secteur. Car, non, je ne suis pas en charge des transferts de compétences, je suis en charge de…rien. Cette situation qu’a créée Harold et ses colistiers de la coalition est purement grotesque. Comme nous le répétons depuis maintenant deux ans avec Hélène Iekawé et Philippe Dunoyer, nous sommes ouverts, à Calédonie Ensemble, à toute discussion et en attente d’une répartition des portefeuilles qui soit plus équilibrée. Je travaille quand même à toutes les décisions collégiales mais, pour tout dire, j’aimerais bien avoir au moins un portefeuille à exercer puisque je suis payé pour cela…

Si l’on cherche matière à s’indigner, il faut se demander comment une telle équipe peut refuser aussi longtemps à l’un des membres du gouvernement un secteur d’activité.

Pour finir, je suis bien conseiller municipal de la ville de Nouméa. Je touche pour cela une rémunération mensuelle de 43000Fcfp (et non pas 70000Fcfp, mais on ne va pas commencer à chipoter lorsqu’il s’agit de calomnie anonyme) La seule chose que j’ai jamais attaquée à la mairie de Nouméa c’est la politique mise en place par l’équipe actuelle emmenée par monsieur Yanno. Je l’ai fait durant les réunions du conseil municipal et non devant un tribunal. Et je continuerai.

Le reproche que la coalition me fait quant à ma profession d’avocat est plus intéressant. Serait-il possible qu’Harold Martin ait peur d’avoir un avocat face à lui en collégialité?

Il est vrai qu’il n’aime pas trop tout ce qui lui rappelle la justice en ce moment…

Frédéric de Greslan, Calédonie Ensemble

À voir aussi :

Audition par la mission d’information sur la Nouvelle-Calédonie au sujet de la situation du pays notamment au plan de la sécurité

( 21 février 2017 ) Philippe Gomès : « J’ai planché ce matin devant la mission d&rsq…