Accueil ACTUALITÉS PETITE APPROXIMATION…

PETITE APPROXIMATION…

Logo CE

Communiqué du vendredi 12 avril 2013

Lors de la campagne des élections législatives, Calédonie Ensemble a présenté des propositions très claires concernant les 4.200 électeurs, de toutes ethnies, nés en Nouvelle-Calédonie mais privés du droit de vote aux élections provinciales, pour avoir été absents du territoire durant quelques années.

Afin de mettre fin à ce « scandale dans le scandale » du corps électoral gelé, Sonia Lagarde et Philippe Gomès se sont engagés à ce qu’au Xème comité des signataires un point soit fait sur la mise en œuvre de l’article 2.2.1 de l’accord de Nouméa relatif au corps électoral, pour permettre d’assouplir les conditions de mise en œuvre des dispositions permettant l’inscription de ces 4.200 électeurs sur la liste spéciale.

Le 7 décembre 2012, à notre initiative, le comité technique a décidé, à l’unanimité, qu’un groupe de travail, placé sous la présidence du haut-commissaire, soit rapidement mis en place afin d’étudier la possibilité d’assouplissement des règles appliquées en la matière.

Le 12 mars 2013, conformément à cette décision, le député Philippe Gomès a adressé un courrier au haut-commissaire lui demandant « de bien vouloir engager la mise en place de ce groupe de travail dans les meilleurs délais. »

Le 22 mars 2013, lors de la 1ère réunion du comité des présidents au haut-commissariat, à la demande de Philippe Gomès, l’ensemble des participants ont convenu de réunir, dans un délai de 6 semaines, un groupe de travail chargé notamment d’étudier « le dossier du corps électoral spécial. »

Le haut-commissaire a d’ores et déjà annoncé sa tenue le 26 avril prochain.

Tout cela n’a pas empêché Harold Martin de se présenter en « sauveur » sur le sujet, en déclarant devant la presse : « J’ai demandé aux membres du gouvernement de se positionner sur ce sujet et au haussaire d’organiser une réunion » (LNC, 10/04/13)

Le quotidien reprenant, pour argent comptant, cette «approximation» dans son édition du jour, une petite mise au point s’imposait donc.

À voir aussi :

Rencontre citoyenne à Canala, mercredi 29 août 2018 à 18h

Le 4 novembre prochain, les Calédoniens devront répondre par « oui » ou par « non » à la q…