Accueil RÉFLEXION La méthode Ligeard : Cynisme et mauvaise foi

La méthode Ligeard : Cynisme et mauvaise foi

Kaa-LigeardSi Pierre Frogier a choisi Cynthia Ligeard pour occuper le fauteuil de présidente de la province Sud, c’est d’abord parce qu’elle lui est indéfectiblement fidèle. Mais aussi, certainement, parce qu’elle maitrise les vieilles recettes politiciennes. Le journal télévisé de dimanche soir dernier nous en a fourni la preuve.

C’est avec un aplomb parfaitement cynique  qu’elle a défendu l’attribution de son nouveau chèque pour les étudiants non boursiers. Selon elle, distribuer des aides sans aucune condition de ressources, qui bénéficieront à son électorat des classes aisées alors que les budgets dédiés aux élèves boursiers sont notoirement insuffisants, n’aurait aucun relent électoraliste, au motif qu’« on a encore du temps (…) les échéances électorales, c’est dans un an ». Ce cynisme n’est pas sans rappeler sa célèbre déclaration : « quand on met 10 milliards dans l’action sociale sur le budget de la Province Sud, on peut mettre 250 millions pour avoir une télé qui porte notre message politique ».

Cynthia Ligeard démontre aussi toute l’étendue de sa mauvaise foi  lorsqu’elle déclare que, puisque Calédonie Ensemble préside trois commissions sur quinze à la province, c’est « qu’ils sont aux responsabilités ». Elle passe sous silence le caractère quasi honorifique de ces présidences et feint d’oublier que Pierre Frogier nous a, purement et simplement, virés de l’exécutif de l’institution.

À voir aussi :

Communiqué : Tartuffe, Bécassine et Trissotin protègent la nature

(21 septembre 2018) Tartuffe, Bécassine et Trissotin ont tenu une conférence de presse sur…