Accueil VIDÉOS VIE CHÈRE: LE DÉPUTÉ GOMÈS INTERVIENT AUPRÈS DU MINISTRE

VIE CHÈRE: LE DÉPUTÉ GOMÈS INTERVIENT AUPRÈS DU MINISTRE

vie chere

14 mai 2013

Le ministre Victorin Lurel a reçu Philippe Gomès ce mardi 14 mai au Ministère des Outre-Mer. Au cours des deux heures de rendez-vous, le député de Calédonie Ensemble a eu l’occasion d’évoquer la lutte contre la vie chère et les propositions déposées par notre groupe sur le bureau du congrès.

Philippe Gomès a notamment demandé que le décret relatif au plafonnement des tarifs bancaires soit pris par l’État dans les meilleurs délais, comme il s’y était engagé lors du dernier comité des signataires. Il a également évoqué l’indispensable modification de la loi organique nécessaire à la mise en place d’une autorité de la concurrence indépendante des pouvoirs politiques en Nouvelle-Calédonie.


Sources: NC1ère

Retranscription: 

Journaliste : La vie chère a été l’un des sujets abordés par le député Philippe Gomès, lors d’un entretien, hier, avec le ministre des outre-mer, Victorin Lurel. Deux heures d’échanges. À la sortie, le parlementaire calédonien a précisé ses attentes :

Philippe Gomès : Premier sujet, c’est bien sûr celui de la vie chère, puisque nous sommes en attente, de la part de l’État, un, du décret qui plafonne les 16 tarifs bancaires de base, en Nouvelle-Calédonie. La loi a été adoptée, il y a maintenant 6 mois, il est temps que ce décret intervienne. Et deux, la modification de la loi organique, pour que la haute autorité de la concurrence soit installée en Nouvelle-Calédonie, de façon à ce que ce soit le gendarme de la loi antitrust que nous avons fait adopter par le Congrès, au titre de Calédonie ensemble, il y a quelques jours maintenant.

 

Venez découvrir la chaîne Caledonie Ensemble suret abonnez-vous pour suivre l’actualité !

À voir aussi :

LesEchos : En Nouvelle-Calédonie, le sort de l’usine de Vale en suspens

( 17 août 2017 ) Le devenir de l’usine métallurgique du géant brésilien ne tient plus qu’à…