Accueil VU SUR LE WEB H. MARTIN : MAINMISE SUR LES NOUVELLES ?

H. MARTIN : MAINMISE SUR LES NOUVELLES ?

les nouvelles caledoniennes

Nouméa, le 6 juin 2013 – Communiqué de presse du SDJ-LNC

La Société des journalistes des Nouvelles calédoniennes (SDJ LNC) réagit à la tentative d’intimidation de M. Harold Martin, mécontent de trois articles parus dans les Nouvelles calédoniennes ces dernières semaines.

Il a envoyé un courrier à la direction des Nouvelles, se plaignant d’un traitement journalistique « vicié, perverti et partisan ». En conclusion, l’homme politique s’interroge sur les « velléités réelles qui animent la direction des Nouvelles calédoniennes » à son égard et lui demande quelles mesures elle
compte prendre vis-à-vis de la rédaction.

Dans son courrier, M. Martin n’a pas peur de tenter une leçon de journalisme insultante envers la rédaction des Nouvelles, allant jusqu’à se plaindre de « la vacance manifeste de la rédaction en chef ». La SDJ considère qu’un tel courrier, venant d’un élu placé à la tête du gouvernement, est un dérapage irresponsable qui témoigne d’un mépris pour l’indépendance et la liberté de la presse en Nouvelle- Calédonie. La SDJ maintient les informations telles que traitées et publiées dans le quotidien et rejette les accusations de parti pris.

La Société des journalistes déplore au contraire que M. Martin ait choisi de faire directement pression sur la direction des Nouvelles au lieu de solliciter la rédaction. M. Harold Martin aurait tout à fait pu soumettre un droit de réponse à la rédaction pour chacun des trois articles qu’il conteste, comme le prévoit le droit de la presse.

Cité ou concerné en tant que leader de l’Avenir ensemble dans l’un, maire de Païta dans un autre et  président du gouvernement dans le dernier, c’est pourtant sous la seule casquette de président du gouvernement qu’Harold Martin a écrit à la direction des Nouvelles calédoniennes.

La SDJ s’interroge d’ailleurs sur la menace de suspension du budget publicitaire du gouvernement dans les Nouvelles et ses suppléments, budget pourtant financé par l’argent public. La SDJ tient à rappeler que les journalistes des Nouvelles ne sont partisans d’aucun groupe politique et font simplement leur travail d’information. Toute autre tentative de pression d’un homme ou d’une formation politique quant au contenu rédactionnel des Nouvelles calédoniennes sera dénoncée de la même manière.

Dans ce contexte, la Société des journalistes espère que le nouvel actionnaire principal des Nouvelles  calédoniennes, Jacques Jeandot, et le nouveau directeur des rédactions, Gérard Dinet, sauront garantir le libre exercice du métier des journalistes.

La SDJ LNC Contacts : 74 02 39, ou 81 40 87, ou 75 00 58

À voir aussi :

Le peuple calédonien solidaire des Catalans

( 18 août 2017 ) Un attentat terroriste meurtrier vient de frapper Barcelone faisant, selo…