Accueil ACTUALITÉS LAURENT FABIUS RÉPOND À PHILIPPE GOMÈS

LAURENT FABIUS RÉPOND À PHILIPPE GOMÈS

Philippe Gomes Laurent Fabius 900 600

Communiqué du vendredi 21 juin 2013

Le ministre des affaires étrangères vient de préciser à l’attention de Philippe Gomès, membre de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale, la position officielle  de  la  France  sur  la  visite  du  contre-amiral  Bainimarama  en  Nouvelle- Calédonie.

Dans sa lettre au député calédonien, ci-jointe, Laurent Fabius confirme que la venue du contre-amiral à Nouméa « ne modifie en rien la position constante de la France s’agissant de la situation intérieure à Fidji ». Il reste préoccupé, comme nous, par « la situation des droits de l’homme et le  respect de l’Etat de droit dans ce pays ». Un rappel à l’évidence qui vient contredire tous ceux qui ont choisi de fermer les yeux sur le régime dictatorial du commodore.

Laurent Fabius souligne que Bainimarama n’est présent en Nouvelle-Calédonie que parce qu’il aurait été « très délicat » d’empêcher la passation de présidence du Groupe Fer de Lance  Mélanésien  de Fidji au FLNKS. Il précise d’ailleurs que « les autorités française ne sont pas  associées à cette visite et qu’aucun contact avec les autorités françaises   n’est   prévu ».   Apparemment,   les   élus   de   Calédonie   Ensemble   et   les représentants de l’Etat sont donc les seuls à maintenir un cordon sanitaire vis-à-vis du dictateur fidjien.

Le  ministre  relève  que  le  gouvernement  de  la  Nouvelle-Calédonie  a  « apporté  son appui » à cette visite. Pourtant, Harold Martin avait cru pouvoir se dédouaner du visa accordé au contre-amiral, alors que c’est bien lui et son gouvernement qui accueillent, en grande pompe et aux frais du contribuable, un dictateur sur le sol de notre pays. Décidément, nous n’avons pas les mêmes valeurs…

On remarquera enfin que, lors de la cérémonie de passation de pouvoir entre Frank Bainimarama et Victor Tutugoro, Harold Martin, Simon Loueckhote et Cynthia Ligeard ont écouté sans broncher  le nouveau président du GFLM déclarer : « Kanaky-Nouvelle- Calédonie va entrer en 2014 dans la  dernière mandature de l’accord de Nouméa ». Ce silence assourdissant  contraste  singulièrement  avec   les  cris  d’orfraie  que  le  président  du gouvernement et le RUMP ont poussé lorsque Victorin Lurel avait prononcé les mêmes mots, il y a quelques mois. Comme quoi, l’indignation d’Harold Martin et du RUMP est bien sélective…

Veuillez trouver ci-joint la lettre adressée luindi 17 juin à Mr Philippe Gomès par Mr Laurent Fabius:

Lettre à Philippe Gomes

À voir aussi :

Alain Christnacht élevé au grade d’Officier de la Légion d’honneur

( 21 octobre 2017 ) Philippe Gomès : « Alain Christnacht a été élevé hier soir, à la maiso…