Accueil ACTUALITÉS AFFAIRE POLELEI : EFFET BOOMERANG

AFFAIRE POLELEI : EFFET BOOMERANG

balance

 

Communiqué du mardi 23 juillet 2013

Suite à des informations tronquées ou erronées publiées ou entendues ce matin dans la presse, nous souhaitons effectuer la présente mise au point.

Hier, le tribunal correctionnel de Nouméa a condamné M. Sosefo Poleleï à un an de prison avec sursis et 6 millions d’amende pour abus de confiance.

M. Poleleï était, depuis 2010, employé sur un poste permanent de la province Sud, à la « cellule des risques majeurs… » Le 1er août 2011, il a été embauché comme collaborateur politique du RUMP, au cabinet de Pierre Frogier.

Il était la cheville ouvrière, sur le terrain, de la politique provinciale de légalisation des squats engagée par Pierre Frogier (cf. l’article ci-joint des Nouvelles Calédoniennes du 17 mars 2011, qui présente M. Poleleï aux côtés du président de la province Sud).

L’« association de défense des squats » qu’il a créée le 18 septembre 2009, à l’initiative du président de la province Sud, était notamment destinée à « verser des aides financières à ses adhérents en difficulté ». Le bureau de l’Assemblée a pris, les 18 mars, 12 mai et 1er août 2011, trois délibérations accordant à cette association 15,5 millions de francs. C’est cette somme que M.Poleleï a en partie détournée à son profit personnel.

La proximité de M. Poleleï vis à vis de Pierre Frogier explique évidemment la « gêne » de la collectivité lors de ce procès. Il est en effet particulièrement remarquable que le bâtonnier Reuter, avocat de la province Sud, ait rappelé à l’audience que la collectivité ne demandait aucune indemnisation pour le préjudice subi, au motif que M. Poleleï aurait « atteint certains objectifs » fixés par Pierre Frogier (cf. Les Nouvelles de ce jour).

Cette bienveillance vis à vis d’un grave détournement de fonds, effectué par l’un de ses collaborateurs politiques au préjudice de la province, contraste avec l’insistance dont a fait preuve récemment Cynthia Ligeard en portant plainte, avec force médiatisation, concernant la gestion des subventions aux associations durant la précédente mandature.

6,9 milliard de l'etat pour les squats

À voir aussi :

Tragique accident sur le Tour Cycliste de Nouvelle Calédonie, au col de la Pirogue

Depuis Paris où j’assiste actuellement aux travaux de l’Assemblée nationale, j’ai été info…