Accueil FOCUS MÉDIA LA SCHIZOPHRÉNIE DU CSA

LA SCHIZOPHRÉNIE DU CSA

CSA

Parmi les 9 membres du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA), Patrice Gélinet est plus spécialement chargé de l’outre-mer. Lors de sa récente visite en Nouvelle-Calédonie, il a rappelé l’importance du pluralisme des médias : « C’est une des missions majeures du CSA parce que le pluralisme, c’est le garant de la démocratie » (RDK, 05/11/2013).

Un beau discours, malheureusement totalement déconnecté de la réalité :

Le CSA n’a-t-il pas autorisé un projet de télévision porté par une équipe qui fait chaque jour la preuve, au sein de RRB, de sa capacité à présenter l’actualité de manière déformée et partisane ? 

 

Le CSA ne maintient-il pas le cadenassage du paysage radiophonique calédonien, en refusant d’accorder des fréquences à de nouvelles radios, qui ne soient affiliées ni à RRB ni à Djiido ? 

 

Le CSA ne s’appuie-t-il pas sur un comité technique local nommé sur proposition du RUMP et de l’UC et de fait totalement noyauté par les élus ou collaborateurs de ces mouvements ?

À voir aussi :

Les appréciations très positives de l’AFD et un vote unanime de l’assemblée consacrent la bonne gestion de la province Sud

(22 juin 2018) L’Agence Française de Développement (AFD)* avait d’ores et déjà soulignée d…