Accueil ACTUALITÉS LES NOUVELLES CALÉDONIENNES : DES SONDAGES  » CUSTOMISÉS « 

LES NOUVELLES CALÉDONIENNES : DES SONDAGES  » CUSTOMISÉS « 

sondage

Communiqué du mardi 3 décembre 2013 

 

Le quotidien a publié, hier et aujourd’hui, des sondages portant sur le « potentiel électoral » de quelques listes aux prochaines municipales sur Païta et au Mont-Dore.

Calédonie Ensemble tient à souligner la manipulation orchestrée par les Nouvelles.

Manipulation d’abord parce que ces sondages ont été réalisés sur des échantillons nettement trop petits pour être statistiquement représentatifs de la diversité socio-économique, ethnique et générationnelle de la population de ces communes. Ainsi, 101 personnes seulement, sur 9 618 électeurs, ont été interrogées à Païta. De même, 134 personnes seulement, sur 16 660 électeurs, ont été interrogées au Mont-Dore.

Certes, le quotidien écrit, dans un coin : « Vu la taille de l’échantillon, il faut apprécier les résultats à + ou – 7 points ». Mais selon d’autres instituts de sondage, eu égard à la modestie de l’échantillon sur chacune des communes concernées, la marge d’erreur serait en fait de 9%. En réalité, si le quotidien avait fait preuve d’une déontologie digne de ce nom, il aurait mis dans son sous-titre, ou dans un encadré portant avertissement, de manière lisible, cette information.

Manipulation, ensuite, par le ton définitif des gros titres choisis pour la Une : « Païta fidèle à Martin », « Eric Gay a de la marge ». Là aussi, le décalage est majeur entre le caractère péremptoire de ces affirmations et ce qu’on trouve écrit en tout petit dans les articles : « Ce sondage a pour but de jauger le potentiel électoral de listes (…) mais pas d’estimer les intentions de vote en mars 2014. (…) Les sondés ont donné leur avis sur une liste sans candidat. (…) L’échantillon est trop petit ».

Résumons-nous : ce n’est pas un sondage sur des « intentions de vote en mars 2014 », mais sur « le potentiel électoral de listes », les échantillons sont « trop petits » et les résultats de ce « potentiel électoral » doivent être estimés « à + ou – 7 points ». Pour autant, Païta est « fidèle à Martin » et, au Mont-Dore,« Eric Gay a de la marge ». Il fallait oser, ils l’ont fait.

Cette manipulation grossière de l’opinion est d’un autre âge et on espérait bien ne plus jamais la voir en Nouvelle-Calédonie, surtout à la veille d’échéances électorales majeures pour l’avenir du pays. Il faut sans doute constater là l’effet de la proximité politique des nouveaux propriétaires du quotidien avec certains des candidats ainsi mis en valeur…

La boucle vient d’ailleurs d’être bouclée avec le recrutement, comme rédacteur en chef du quotidien, de l’ex-directeur de la communication de la ville de Nouméa.

À voir aussi :

Les remerciements des députés Philippe Gomès et Philippe Dunoyer

Très cher(e)s ami(e)s, Ce dimanche 18 juin, 46 301 Calédoniens nous ont accordé leur confi…