Accueil FOCUS MÉDIA L’AÉRODROME DE MAGENTA VA DÉMÉNAGER ? GAËL YANNO AUSSI…DANS SA TÊTE

L’AÉRODROME DE MAGENTA VA DÉMÉNAGER ? GAËL YANNO AUSSI…DANS SA TÊTE

Yanno

Encore deux-trois idées comme ça et notre trio Sonia/Philippe/ Paul n’aura même plus besoin de faire campagne…

1) Déménager l’aérodrome de Magenta pourquoi pas ? Mais il convient de ne pas passer sous silence le coût de l’opération : démontage des structures et surtout dépollution du site… A moins qu’on ne dépollue pas, ce qui serait cocasse dans l’hypothèse de la création d’une zone de baignade.

g
2) On ne peut évidemment pas s’empêcher de songer qu’il y a là-dessous quelques arrières-pensées immobilières. Le foncier ainsi libéré aiguisera immanquablement l’appétit des lotisseurs/promoteurs/défiscaliseurs. Cela dit, construire des logements sur ce site, encore une fois, pourquoi pas ? Il serait cependant plus honnête de le dire à la population nouméenne plutôt que de leur agiter sous le nez le colifichet d’une prétendue future zone de baignade… qui existe déjà juste â côté de l’aérodrome et dont la qualité des eaux est loin d’être optimale.

g
3) l’idée de construire un nouvel aérodrome à Koutio est complètement débile. Transposer un aérogare d’une zone urbaine à une autre, n’a pas de sens. Sans parler du confort des patients hospitalisés au médipôle dés 2017… Bon, il est vrai que monsieur Yanno ne se présente pas à Dumbéa mais pour le coup, il va rendre la situation de Gil Brial plutôt inconfortable sur le plan électoral. L’idée de monsieur Leguéré était déjà absurde il y a quinze ans, au point d’être remisée au fond d’un placard par Jacques Lafleur, elle l’est encore plus aujourd’hui.
Par ailleurs, l’équipe des penseurs de l’Union pour le Crédit et la Finance, nous annonce, sur un mode péremptoire, que la baie de Koutio ne présente aucun intérêt sur le plan écologique. C’est possible, on veut bien croire ces gens-là sur parole, mais on préférerait tout de même qu’ils nous communiquent les résultats des études, en terme d’impact environnemental, qu’ils n’ont certainement pas manqué de commanditer auprès d’experts, indépendants cela va sans dire. Une question : les huîtres de Dumbéa auront-elles le goût de kérosène ?

g
4) Utiliser l’argument que de construire un aérodrome à Koutio coûtera moins cher que de prolonger la 4 voies jusqu’à La Tontouta est totalement absurde… puisque de toute façon, la 4 voies il est vital de la prolonger, et sans doute jusqu’à La Foa, ne serait-ce que pour améliorer la sécurité routière. Et puis les coûts annoncés de la construction d’un aéroport sur île artificielle ( 9 milliards) prêtent quelque peu à sourire, si l’on se réfère à celui du simple aménagement de l’aérogare de l’aéroport international ( 12 milliards).

b
5) Bref, la seule idée qui vaille est de délocaliser l’aérodrome à La Tontouta, qui sera à moins d’une demie-heure de Nouméa et où existent déjà toutes les installations et la logistique nécessaires, heureusement, c’est celle qui semble prévaloir actuellement auprès des décideurs… C’est rassurant, beaucoup plus, pour le coup, que la perspective de voir Gaël Yanno maire de Nouméa, parce que là, il fait un tout petit peu peur quand même.

Tristan Derycke

À voir aussi :

Philippe Gomès : « J’ai demandé un rendez-vous au président de Vale-monde »

( 20 juillet 2017 ) En déplacement à Paris, le député Philippe Gomès a été reçu à Matignon…