Accueil ACTUALITÉS LA COALITION : 10 MILLIARDS DE DÉFICITS EN HÉRITAGE

LA COALITION : 10 MILLIARDS DE DÉFICITS EN HÉRITAGE

budget 2014

Communiqué du samedi 21 décembre 2013

Les derniers budgets de la mandature, adoptés cette semaine au congrès et à la province Sud, sont tout simplement calamiteux.

Au congrès, le budget 2014 préparé et voté par les élus de la coalition RUMP – UC – Parti Travailliste – MPC fait totalement l’impasse sur le financement des régimes sociaux. Or  le gouvernement reconnait lui-même qu’il faudra au moins 6 milliards cfp supplémentaires pour éviter la banqueroute des régimes d’aides sociales destinés aux plus défavorisés. A défaut, dès le milieu de l’année prochaine, certaines prestations ne seront plus assurées.

Rappelons qu’aucune mesure de financement pérenne n’a été prévue lors de la création du régime handicap par le gouvernement Martin, en janvier 2009, et lors de la forte revalorisation des minimas vieillesse et retraite, en décembre 2011 et octobre 2012. Ces mesures ont été financées par les excédents accumulés de la CSA (contribution sociale additionnelle à l’impôt sur les sociétés), laquelle est destinée à financer les allocations familiales de solidarité. Or les réserves de ce régime sont aujourd’hui épuisées…

A la province Sud, faute d’avoir obtenu une modification de la clef de répartition, malgré les concessions faites à l’UC et au Parti Travailliste sur le drapeau et le partage de postes au gouvernement et au congrès, la majorité a choisi d’équilibrer artificiellement son  budget par un emprunt massif de 6,2 milliards, soit 12% du budget de la collectivité. Dans le même temps, elle a fait son cadeau d’adieu en supprimant le péage de la Savexpress et en mettant à ce titre à la charge de la province une dépense de près d’un milliard par an. Après eux, le déluge !

Après avoir semé la discorde politique dans le pays avec l’affaire du drapeau, et s’être montrée totalement incapable de répondre aux attentes des Calédoniens en matière de lutte contre la cherté de vie et contre l’insécurité, la coalition parachève ainsi son funeste bilan par les déficits vertigineux qu’elle laisse en héritage à ses successeurs.

Dans ce contexte d’irresponsabilité, Calédonie Ensemble s’honore d’avoir été la seule formation politique à voter contre les budgets 2014, au congrès et à la province Sud.

À voir aussi :

LesEchos : En Nouvelle-Calédonie, le sort de l’usine de Vale en suspens

( 17 août 2017 ) Le devenir de l’usine métallurgique du géant brésilien ne tient plus qu’à…