Accueil ACTUALITÉS AFFAIRE DU CORPS ÉLECTORAL SPÉCIAL

AFFAIRE DU CORPS ÉLECTORAL SPÉCIAL

CE

Communiqué du mercredi 19 février 2014

 

AN

 

 Capture d’écran 2014-02-19 à 13.42.42

Nouméa, le 19 février 2014

 

 

Face aux demandes de radiation massives du corps électoral spécial émanant du FLNKS, notre mouvement a invité publiquement les partis de sensibilité non indépendantiste à une réponse politique coordonnée. Lors de notre conférence de presse du lundi 17 février,  nous avons fait quatre propositions :

–  définir un positionnement cohérent et coordonné, que devront tenir nos représentants dans les commissions administratives spéciales chargées d’opérer la révision des listes ;

–  organiser pour ces représentants une formation juridique spécifique ;

– mettre en place une communication adaptée, à l’intention des électeurs concernés ;

– offrir aux éventuels radiés une assistance juridique, dans le cadre des recours ultérieurs.

Suite à cette conférence de presse, nous avons constaté que l’UCF, de son côté, proposait une démarche de même nature aux autres mouvements de sensibilité non indépendantiste.

Il nous semble donc que les conditions sont réunies pour pouvoir organiser une première réunion de coordination d’ici la fin de la semaine.

Par ailleurs, j’ai obtenu ce matin même, à la suite de la lettre que j’ai adressée lundi soir au premier ministre sur le sujet, l’assurance de son cabinet qu’une suite positive sera donnée à ma demande d’entretien avec Jean-Marc Ayrault, dans les tous prochains jours.

Philippe GOMÈS

député de la Nouvelle-Calédonie

À voir aussi :

Rentrée au palais Bourbon

( 24 juin 2017 ) Quelques jours après leur victoire aux élections législatives, Philippe G…