Accueil VU SUR LE WEB LIGEARD : LA PROVINCE-SUD AGIT POUR EUX !

LIGEARD : LA PROVINCE-SUD AGIT POUR EUX !

ligeard

(23 février 2014) Il se confirme que le dispositif d’aide aux étudiants de la province Sud mis en place par Cynthia Ligeard profite aussi aux plus riches. Les enfants de quelques dirigeants politiques, administratifs ou de société, ont bénéficié d’une aide 120 000 CFP.

Attribuer une prime d’installation aux étudiants calédoniens est en soi une bonne idée. Il n’y a évidemment rien de mal à cela, de plus, on ne peut pas obliger tel ou tel à refuser cette aide. La province Sud a bien insisté sur le fait que le dispositif était ouvert à tous et que cette prime d’installation était prévue sans plafond de ressource… Mais quand même ! Comment peut-on traiter les étudiants boursiers de la même manière que des non-boursiers ? Dès lors on ne s’étonnera pas – mais on pourra s’en offusquer – que dans la liste de ceux ayant reçu ces 120 000 Francs, on retrouve des « fils de » bien connus du landerneau politique. C’est ainsi que, par exemple, la fille du Directeur de cabinet du maire de Dumbéa, le fils du 1er adjoint au maire Gaël Yanno ou encore le fils de Jean-Yves Ollivaud (ex-directeur général de l’OPT et nouveau DG de Pacific Mobile Telecom) ont été quelques-uns des heureux bénéficiaires de cette prime octroyé par la province sud.

Où est la justice ?

Cette affaire de prime d’installation pour les étudiants est symptomatique d’un état d’esprit et d’une politique. Alors que l’on nous affirme que les comptes de la province sud sont dans le rouge, la création de celle-ci a creusé davantage le fossé entre les dirigeants et le peuple. D’autant que la farce a couté près de 21 millions à l’institution. La conséquence de cette création est que pour certains 120 000 CFP ne seront pas suffisants, alors que pour d’autres il s’agira ni plus ni moins que 120 000 CFP d’argent de poche. Plutôt que de donner la même chose à tout le monde, même aux riches, il semblait plus juste de donner plus à ceux qui en ont le plus besoin.

Une présidence marquée

Depuis 2011 et son parachutage à la tête de la maison bleue, Cynthia Ligeard aura plusieurs fois défrayé la chronique par sa politique toujours très élitiste. Ce fut d’abord le scandale NC9 révélé par les Anonymous. Dans un enregistrement pirate rendu public sur internet, on entendait distinctement la présidente de la Province sud déclarer : « quand on met dix milliards sur l’action sociale dans le budget de la Province Sud, on peut mettre deux cents cinquante millions pour avoir une télé qui portent notre message politique… » Quelques mois après ce premier coup de tonnerre, Cynthia Ligeard fit à nouveau parler d’elle lors de la diffusion, par ses propres services, de la fameuse brochure « Mangez pour 18.000 CFP par moi » qui provoqua un véritable tollé dans l’opinion publique et au sein du monde associatif. Aujourd’hui, à quelques semaines des élections provinciales, la distribution de « primes », sans aucune condition de ressource, sonne comme la continuité d’une politique engagée maintenant depuis des années par cette institution.

Source : Caledosphere

À voir aussi :

Philippe Gomès : « J’ai demandé un rendez-vous au président de Vale-monde »

( 20 juillet 2017 ) En déplacement à Paris, le député Philippe Gomès a été reçu à Matignon…