Accueil FOCUS MÉDIA PHILIPPE GOMÈS CONCERNANT LA MISSION DE L’ONU : « ON A ENVIE DE SE PINCER POUR SAVOIR SI ON RÊVE »

PHILIPPE GOMÈS CONCERNANT LA MISSION DE L’ONU : « ON A ENVIE DE SE PINCER POUR SAVOIR SI ON RÊVE »

PG

Entendu sur Nouvelle-Calédonie Première le 7 mars 2014 :

Journaliste :  Philippe Gomès a annoncé qu’il a alerté Laurent Fabius, le ministre des affaires étrangères, à propos de la composition de la mission des Nations-Unies attendue dimanche sur le territoire. Le parlementaire a évoqué la présence de représentants fidjiens dans cette mission.

Philippe Gomès : Pourquoi est-ce une pantalonnade ? D’abord parce que c’est pas une mission qui est demandée par les autorités calédoniennes : c’est une mission qui est demandée par le FLNKS. Donc, c’est une mission bien sûr partisane. Ensuite, l’objet, c’est pas la mise en œuvre de l’Accord de Nouméa : l’objet, c’est la révision des listes électorales. Donc bien sûr, c’est pas un objet sur lequel l’ONU peut se prononcer, c’est une affaire intérieure à la République française. Et puis enfin, cerise sur le gâteau : on vient d’apprendre que dans la délégation de l’ONU, figure Fidji, c’est-à-dire un État qui n’a plus de Constitution depuis huit ans, où il n’y a plus eu aucun vote depuis huit ans, qui s’est assis sur toutes les libertés, syndicales, politiques, civiles, d’expression et d’opinion, qui va venir vérifier si, nous, en Nouvelle-Calédonie, on révise correctement la liste électorale. Là, franchement, on a envie de se pincer pour savoir si on rêve.

À voir aussi :

Le Congrès adopte le projet de loi de financement de la nouvelle centrale électrique « pays »

(20 avril 2018) Communiqué de Presse de la SLN Les membres du Congrès de la Nouvelle-Caléd…