Accueil VU SUR LE WEB LE BON, LA BRUTE ET LE SACRIPANT

LE BON, LA BRUTE ET LE SACRIPANT

Le bon, la brute et le sacripant

Campagne oblige, des vidéos politiques foisonnent depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Méthode empruntée aux américains qui, durant chaque campagne électorale, chargent leur cellule riposte de scénariser les incohérences ou les faux-pas de leur adversaires politiques.

Après « l’ultime trahison », « Dallas, la série calédonienne », « Hilarion prend l’avion » ou encore « Les armes » est donc venu le temps des séries à épisode. Cette semaine est apparu sur la toile « Le Bon, la Brute et le Sacripant », une parodie en plusieurs volets inspirée du célèbre Western de Sergio Leone. On y retrouve donc sur la musique de Ennio Morricone, Pierre Frogier, Eric Gay et Harold Martin sous leur plus mauvais jour. Des déclarations péremptoires du président du RUMP sur « l’ultime concession des indépendantistes », aux sorties médiatiques de Eric Gay en passant par les coups de gueules de Harold Martin, le tout en quelques minutes chrono.

Des clips de bashing

Depuis la démocratisation des nouvelles technologies, il faut dire qu’il est plus aisé de réaliser des vidéos, encore faut-il avoir la matière pour le faire. Il y a quelques semaines un internaute avait de façon potache parodié le clip de Dalida prêtant à différents hommes politiques le texte de sa chanson : « Paroles, paroles ». Attaque généraliste ou ciblée, ce genre de courts-métrage est abondamment utilisé aux USA où ils occupent la majorité des espaces médiatiques payés à prix d’or par les Démocrates ou les Républicains. Chez nous, le code électoral permet uniquement la diffusion à la télévision des spots officiels de campagne, c’est la raison pour laquelle depuis la dernière campagne présidentielle, on ne retrouve ce type de vidéo que sur le Web.

Épisode 1 : Le bon (Pierre Frogier)

Épisode 2 : La brute (Eric Gay)

Épisode 3 : Le sacripant (Harold Martin)

Épisode 4 : Un homme de confiance (Gaël Yanno)

Source : Calédosphere

À voir aussi :

Cérémonie émouvante à la mémoire de ce Grand Homme, Guyèdre Wamedjo

( 18 novembre 2017 ) Gérard Poadja : « Fervent défenseur de la citoyenneté. Mes remercieme…