Accueil ACTUALITÉS MOBILISATION COLLECTIVE FACE AUX MENACES DE RADIATION

MOBILISATION COLLECTIVE FACE AUX MENACES DE RADIATION

liste

Communiqué du jeudi 3 avril 2014

Le FLNKS vient de mettre ses menaces à exécution, en déposant auprès du tribunal d’instance plus de 6000 demandes de radiation de la liste électorale spéciale.

Calédonie Ensemble, le Front Pour l’Unité-Rassemblement et l’Union pour la Calédonie dans la France dénoncent cette manoeuvre vouée à l’échec sur le plan juridique, qui ne vise qu’un seul objectif : pouvoir jeter le discrédit sur la défaite prévisible du camp indépendantiste lors des élections provinciales du 11 mai prochain.

Nous déplorons l’instrumentalisation de la justice, qui a bien mieux à faire dans notre pays, que de traiter ces 6000 procédures manifestement abusives.

Nous déplorons également que 6000 citoyens calédoniens soient mis en cause alors qu’ils ont été inscrits tout à fait régulièrement sur la liste électorale. Le courrier qu’ils vont recevoir prochainement du tribunal, les avertissant qu’une demande de radiation a été déposée à leur encontre, va constituer pour eux une inutile source d’inquiétude et de confusion.

Nous souhaitons rappeler que le « collectif de défense des citoyens calédoniens » que nous avons constitué ensemble a pour mission de conseiller et d’orienter toutes les personnes visées par ces demandes de radiation, ainsi que les nouveaux électeurs qui viennent d’être inscrits sur la liste spéciale et dont l’inscription serait également contestée par le FLNKS, ou encore les personnes dont la demande d’inscription a été rejetée à tort par les commissions administratives.

Ce collectif a renforcé sa mobilisation suite à la confirmation du nombre de recours : nous conseillons très vivement à toute personne qui recevrait un courrier d’avertissement du tribunal de joindre ce collectif, avant toute autre démarche, pour se faire conseiller…
Le collectif situé au 1 rue d’Ypres à Nouméa (ancienne agence AOM) est ouvert du lundi au vendredi de 12 H à 18 H. Il est joignable par téléphone au 52.00.55 ou par mail à l’adresse collectif.DCC@gmail.com.

Enfin, le FLNKS a également déposé devant le tribunal d’instance 1500 demandes d’inscription d’office sur la liste spéciale, d’électeurs dont le nom est à consonance Kanak. Nos mouvements souhaitent rappeler que l’on compte en fait environ 5000 électeurs nés en Nouvelle-Calédonie, toutes origines confondues, présents sur la liste générale mais pas sur la liste spéciale. Le droit applicable permet l’inscription de ces personnes sans difficulté, mais à condition qu’ils en fassent la demande : aucune inscription d’office n’est prévue par l’accord de Nouméa ou par la loi organique… La demande du FLNKS vise donc manifestement, à nouveau, à semer un peu plus la confusion !

Collectif de défense des citoyens calédoniens
Adresse : 1 rue d’Ypres à Nouméa (ancienne agence AOM).
Mail : collectif.DCC@gmail.com
Téléphone : 52.00.55

Notre collectif a été créé afin de venir en aide à tous les électeurs qui auraient reçu du tribunal de première instance de Nouméa une convocation mentionnant une demande de
radiation de la liste électorale spéciale.

Vous pouvez être dans ce cas si vous venez d’être inscrit sur cette liste en mars 2014, après en avoir fait la demande en 2013, ou même si vous êtes inscrit sur la liste électorale spéciale depuis plusieurs années.

Comme le montrent plusieurs jugements antérieurs, il est quasi-certain que le tribunal rejette toutes ces demandes de radiation, à défaut d’une preuve que vous ne répondez à aucun des cas de figure définis par la loi pour être électeur.

Dès lors, nous vous conseillons tout simplement de vous faire connaitre auprès du collectif et de vous faire représenter à l’audience par notre avocat.

Toutefois, même si vous ne donnez aucune suite à la convocation du tribunal, il ne vous arrivera très probablement absolument rien.

NOTA : nos ressources étant limitées, nous accueillerions volontiers les dons des personnes sensibles à notre cause. Merci d’avance.

À voir aussi :

LesEchos : En Nouvelle-Calédonie, le sort de l’usine de Vale en suspens

( 17 août 2017 ) Le devenir de l’usine métallurgique du géant brésilien ne tient plus qu’à…