Accueil ACTUALITÉS CALÉDONIE ENSEMBLE : UNE LISTE RENOUVELÉE À L’IMAGE DU PAYS

CALÉDONIE ENSEMBLE : UNE LISTE RENOUVELÉE À L’IMAGE DU PAYS

CE

C’est à Sarraméa que Calédonie Ensemble présente aujourd’hui sa liste pour les élections provinciales.

Pourquoi Sarraméa ?

D’abord parce que le maire nouvellement élu, Alexandre Némébreux, est un ami de longue date de Calédonie Ensemble, et qu’il est candidat sur notre liste pour les élections provinciales, à la 25ème place.

Ensuite parce que la province Sud, c’est aussi la brousse, et que les tribus ont une part dans l’identité même de notre collectivité.

Enfin, ce déplacement dans l’intérieur nous permet de mettre en exergue un aspect de notre philosophie politique, relative à la protection de l’environnement. Nous souhaitons d’ailleurs  rappeler que nous avions obtenu d’importants résultats sur cette thématique lorsque nous étions en situation de responsabilité : classement des récifs au patrimoine mondial de l’humanité, responsabilité élargie des producteurs (filières de collecte et de traitement/valorisation des déchets spéciaux), création des brigades de protection du lagon (Yaté, La Foa, Bourail), création du Parc des grandes fougères (qui se situe sur le territoire des communes de Moindou, Farino et Sarraméa), etc.

La liste de Calédonie Ensemble pour les élections provinciales

Certaines listes ont beaucoup parlé de renouvellement, Calédonie Ensemble l’a fait : plus de la moitié de notre liste, dans les 25 premiers, est composée de nouveaux candidats.

Cette liste est en effet composée seulement pour moitié d’anciens élus de Calédonie Ensemble, aguerris, ayant fait la preuve de leur capacité à exercer les responsabilités, à la fois au plan politique et au plan institutionnel.

Une dizaine d’anciens aguerris…

Parmi ceux-là, on trouve bien entendu Philippe Gomès, engagé en politique depuis les évènements en 1984 (directeur de cabinet au sein du gouvernement Ukeiwé), élu au congrès en 1988 à l’âge de 29 ans, et maire de brousse en 1989 à l’âge de 30 ans. Il a participé, à différents niveaux, à la vie politique du pays ces 25 dernières années. Il dirige aujourd’hui la première formation politique de Nouvelle-Calédonie (25 000 voix aux élections législatives de 2012 et 28000 aux municipales de 2014).

Figurent également, parmi cette dizaine d’élus aguerris :

–        Philippe Dunoyer, attaché de l’administration, qui a exercé des responsabilités au sein des gouvernements Gomès et Martin, deuxième sur la liste de Sonia Lagarde pour les élections municipales de Nouméa, porte-parole de Calédonie Ensemble ;

–        Philippe Michel, élu depuis 15 ans, vice-président de province de 2004 à 2011 et secrétaire général de Calédonie Ensemble depuis la création de notre mouvement ;

–        Hélène Iékawé, ancienne professeure en langues et culture Kanak dans les établissements du secondaire du grand Nouméa, élue depuis 10 ans à l’assemblée de la province Sud et au congrès, ancienne présidente de commissions dans les deux assemblées, actuellement membre du gouvernement en charge de l’enseignement privé ;

–        ​Corine Voisin, élue depuis 10 ans à l’assemblée de province et au congrès, présidente de commission au congrès, maire de La Foa depuis 2008, seule maire non indépendantiste renouvelée dès le premier tour en 2014 ;

–        ​Frédéric De Greslan, avocat, ancien président de commissions à la province, membre du gouvernement depuis décembre 2012, battu de justesse (pour l’instant…) aux dernières élections municipales à Païta ;

–        et aussi : Léonard Sam, docteur en linguistique, actuel vice-président du congrès, Monique Millet, élue depuis 2004 et présidente de la commission enseignement à la province Sud, Sutita Sio-Lagadec, élue depuis 2008 et présidente de commission à la province Sud et au congrès, et Thierry Song, maire de Thio pendant 10 ans et élu à la province depuis 2009.

Et 15 nouveaux candidats…..

Calédonie Ensemble présente 15 nouveaux candidats parmi les 25 premiers de sa liste, dont 11 figurent parmi les 20 premiers.

Des candidats originaires du monde de l’entreprise

Ces candidats sont d’abord originaires du monde de l’entreprise, avec notamment :

–        Martine Lagneau, ancienne directrice d’une importante imprimerie locale, investie de longue date dans la défense des intérêts de l’économie calédonienne, au sein de la chambre de commerce et d’industrie (depuis 10 ans), du conseil économique et social (depuis 2010) et de la fédération des industries de la Nouvelle-Calédonie (FINC), dont elle a été co-présidente ;

–        Philippe Germain, ancien directeur d’une importante industrie de transformation locale, président pendant 5 ans de la FINC, qui a eu, entre 2009 et 2011, une première expérience institutionnelle en tant que membre du gouvernement Gomès, chargé de l’économie et du dialogue social ;

–        Monique Jandot née Gastaldi, chef d’entreprise, ancienne présidente du syndicat des stations-service pendant 10 ans et ancienne présidente de la CGPME.

Une nouvelle génération Kanak

La nouvelle génération Kanak qui nous rejoint contribue à renforcer l’identité plurielle de Calédonie Ensemble, avec :

–        Dominique Molé, ancien secrétaire général de la mairie de Lifou de 1999 à 2012 et actuel directeur général de l’APEI ;

–        Marie-Françoise Hmeun, déléguée syndicale dans une entreprise de transport aérien et ancienne secrétaire générale du SOENC Transports ;

–        Eliane Atiti, ancienne secrétaire général de la mairie de Yaté, très investie dans la vie associative locale, chef d’entreprise (hôtel Kanua Tera) et actuelle conseillère municipale de sa commune ;

–        Alexandre Némébreux, actuel maire de Sarraméa et assesseur coutumier ainsi que médiateur pénal coutumier.

Et une jeune génération calédonienne investie dans la vie de la cité, avec :

–        Nicolas Metzdorf, 25 ans, ingénieur agronome, originaire de Poya, actuel chef de service adjoint de l’agriculture en province Nord, issu d’une vielle famille d’agriculteurs, engagé dans la vie de la cité notamment au travers du combat qu’il a mené, avec d’autres, dans le cadre du collectif pour un drapeau commun ;

–        Nina Julié née Lucas, 35 ans, professeur de SVT au lycée La Pérouse, chargé de mission au vice-rectorat et présidente de l’association Symbiose depuis 2010, organisatrice de la première fête de la science en province Nord.

Parmi nos nouveaux candidats, nous comptons aussi Gyslène Dambreville, diplômée de l’EGC, conseillère d’entreprise à la CCI à Bourail et conseillère municipale de la commune, Jean-Baptiste Marchand, important agriculteur de la province Sud (SCA « Le Paysan »), ancien administrateur du Crédit Agricole et trésorier de l’UPRA Bovine, Fiu Muliakaaka, qui a rejoint les rangs de Calédonie Ensemble, Savelio Felomaki, chef du bureau des Wallis au haut-commissariat pendant 36 ans, Valérie Lenoir, conseillère en insertion, ancienne secrétaire générale de la CGPME, et Marie-Hélène Tavane, conseillère pédagogique.

Pour lire présentation de notre liste, cliquez-ici

Pour lire notre programme, cliquez-ici

Pour lire notre programme en version livre cliquez-ici

Source : NC 1ère

À voir aussi :

Échange Jean-Luc Mélenchon – Philippe Gomès à l’Assemblée, ou quand « Kanaky » s’invite dans l’hémicycle

( 14 décembre 2017 ) « En république, le droit s’applique et le droit aujourd’hui pour la …