Accueil VU SUR LE WEB ENVIRONNEMENT VÔTRE

ENVIRONNEMENT VÔTRE

Yate

C’est du côté de Yaté, au Kanua Tera, non loin de l’usine du Sud, que Calédonie ensemble a présenté ses grandes ambitions environnementales devant un public moins nombreux que prévu. Attentes…

Chez Eliane Attiti, présente sur la liste conduite par Philippe Gomès en Province sud, Calédonie ensemble était quasiment chez lui, mais le nombre de manifestations du côté de Yaté et dans les environs, ce samedi 3 mai, a quelque peu gâché la fête environnementale, limitant le nombre d’invités à un cercle plus restreint que prévu. Il n’empêche, par la voix de Christophe Obled, la « Calédonie écologiquement exemplaire » prônée par Calédonie ensemble a été clairement présentée et expliquée.

Il est d’abord question de donner une dimension pays à l’environnement en créant, au gouvernement, une direction qui lui sera dédiée. Il est également nécessaire, selon le parti de Philippe Gomès, de renforcer le comité consultatif de l’environnement « pour une meilleure harmonisation des politiques provinciales ». Et pour que le public ait un accès direct à tous les documents, notamment les enquêtes publiques, Christophe Obled promet une mise en ligne de toutes les données communicables.

Mais au-delà de ce souci de plus grande transparence, il y a également cette volonté d’être plus coercitif vis-à-vis des mauvais élèves. « Nous appliquerons plus systématiquement le principe pollueur-payeur et nous développerons l’éco-fiscalité », tel est l’autre engagement majeur de Calédonie ensemble dans ce domaine. En résumé, il s’agira de moduler les taxes d’importation selon le caractère polluant ou énergivore des produits, d’instaurer une tarification calculée sur l’usage ou la dégradation des ressources naturelles, et de créer de nouvelles filières de collecte, de valorisation et d’élimination des déchets. La qualité de l’air et la ressource en eau sont également au programme environnemental de Calédonie ensemble qui a trouvé des interlocuteurs attentifs et intéressés dans le Grand Sud. Il reste maintenant à attendre, en fonction des résultats du 11 mai, la traduction de ces engagements dans la réalité.

Source : l’Eveil Hebdo

À voir aussi :

Sénatoriales 2017 : Pour un avenir dans la France aux couleurs de la paix

( 22 septembre 2017 ) Gérard Poadja : « Dimanche 24 septembre, 552 grands électeurs calédo…