Accueil ACTUALITÉS COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE

Saint Louis

Dimanche 25 mai 2014

La province Sud condamne avec la plus grande fermeté les entraves à la circulation et les violences commises hier soir et aujourd’hui sur la RP1 au droit de Saint-Louis, ainsi que sur le site de l’usine du Sud.

f
Ces exactions menacent l’intégrité des forces de l’ordre, des automobilistes et des employés de l’usine de Goro. De ce fait, elles menacent également la sécurité des installations de Vale, et pourraient conduire à un arrêt de la centrale de Prony Energie, qui assure la moitié des besoins en électricité du pays.

g

Ces agissements sont d’autant plus inacceptables qu’un dialogue nourri et constant s’est instauré depuis une semaine entre l’exécutif de la province Sud, les représentants des tribus de Goro et de l’île Ouen, le comité consultatif coutumier environnemental de Goro (CCCE) et le sénat coutumier. Ces échanges ont pour objet d’analyser précisément et en toute transparence l’accident intervenu le 7 mai dernier et les moyens à mettre en oeuvre pour renforcer les dispositifs de sécurité permettant de prévenir tout nouvel incident.

f
Dans cette perspective, la province Sud a notamment diligenté une expertise externe de haut niveau auprès de l’INERIS, dont les conclusions seront rendues dans quelques jours. Elle a également décidé de procéder à la réactualisation de toutes les procédures de sécurité en vigueur et de réactiver le comité d’information, de concertation et de surveillance de l’usine du Sud (CICS), mis en sommeil depuis 2009.

f
C’est au vu de ces éléments que les coutumiers, réunis hier à la tribu de Goro ont « appelé à la discussion et à la concertation » sur les garanties à mettre en place dans le cadre du fonctionnement de l’usine du Sud.

f
En conséquence, la province appelle chacun à s’inscrire dans cette démarche de dialogue et de concertation, en cessant immédiatement les actions de blocage qui prennent la population en otage, menacent l’emploi de plusieurs milliers de salariés et dégradent la sécurité sur l’usine de Goro.

Source : NC 1ère

À voir aussi :

Réunion publique d’information à Bourail

( 22 mars 2017 ) Philippe Gomès : « Plus d’une centaine de Bouraillais à notre réuni…