Accueil FOCUS MÉDIA La Nouvelle-Calédonie ne doit pas retomber dans un affrontement droite/gauche

La Nouvelle-Calédonie ne doit pas retomber dans un affrontement droite/gauche

Philippe Gomes2

Pierre Frogier à côté de la plaque ? Ce qu’en pense Philippe Gomès ce midi à l’émission c’est-à dire : « Il y a un certain nombre de déclarations, je pense à Pierre Frogier qui a dit qu’il fallait rien faire jusqu’en 2017, qu’il fallait attendre l’élection de Nicolas Sarkozy, en 2017, et puis qu’après, on essaierait de trouver une solution. Il y a quand même plusieurs incertitudes. Un, qu’il se présente à l’élection présidentielle, deux, qu’il soit élu, et puis que tout le monde soit d’accord pour trouver une solution avec lui, après 2017.

Nous, on doit se déconnecter de ces échéances nationales, on ne doit pas faire entrer la Nouvelle-Calédonie dans des débats nationaux ou des clivages nationaux, entre la droite et la gauche. Vous savez, chaque fois que la Nouvelle-Calédonie a été au cœur d’un enjeu national, ça s’est terminé en drame. En 81, c’est Mitterrand qui s’engage pour l’indépendance, ce sont les 101 propositions, ça finit par les événements. En 86, c’est Chirac, Premier ministre qui s’engage aux côtés des non-indépendantistes, ça finit par le carnage d’Ouvéa. Chaque fois que la Nouvelle-Calédonie s’est trouvée dans une opposition droite-gauche, ça s’est mal terminé pour nous. » ( C’est-à-dire – 12/09/2014 )

À voir aussi :

Soirée de remerciements du comité des Îles

( 15 décembre 2017 ) Philippe Dunoyer : « A l’aube des fêtes de fin d’année, j’ai eu le pl…