Accueil VU SUR LE WEB Les entreprises demandent des précisions à l’État sur l’après 2017

Les entreprises demandent des précisions à l’État sur l’après 2017

Jean-Pierre Philibert
( 6 novembre 2014 ) Jean-Pierre Philibert, président de la Fédération des entreprises d’outre-mer (Fedom), demande jeudi à l’État de « lever le brouillard » sur une éventuelle alternative à la défiscalisation et de conforter ce dispositif de soutien à l’économie des collectivités d’outre-mer.

La Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie et Wallis et Futuna s’inquiètent de l’arrivée à échéance en 2017 de la défiscalisation actuelle et du blocage déjà constaté de certains projets à Bercy. Contrairement aux départements d’Outremer, ces Collectivités d’Outre-mer n’ont pas accès, aux dispositifs de crédits d’impôts (compétitivité emploi,transition énergétique, etc.).

En attente de « propositions concrètes » et de dispositifs de substitution
Mercredi, par deux fois, le gouvernement a tenté de rassurer les élus et responsables économiques (Medef, CCI, etc.) du Pacifique. Christian Eckert, secrétaire d’État au Budget, a déclaré que 2017 « ne signifiait en rien la fin du dispositif » mais que la « réflexion engagée en 2013 » pour le réformer devait « aboutir en 2015 à des propositions concrètes ».

Le directeur général des Outre-mer (DGOM), Thomas Degos, parlant au nom de sa ministre, George Pau-Langevin, a aussi parlé d’une « prolongation absolument pas remise en question » mais a ajouté qu’il fallait « réfléchir à des dispositifs complémentaires ou qui pourraient se substituer » à cette défiscalisation, qui coûte cher au budget de l’État.

Hollande attendu en Nouvelle-Calédonie
Le député UDI de Nouvelle-Calédonie, Philippe Gomès, demande que la défiscalisation soit « repoussée jusqu’en 2023 pour donner un horizon de confiance au pays », déjà en proie au ralentissement de l’activité. Il compte interpeller à ce sujet François Hollande, lors de sa visite sur le caillou dans dix jours.

Source : Outre-mer 1 ère

À voir aussi :

En Nouvelle-Calédonie, le sort de l’usine de Vale en suspens

( 17 août 2017 ) Le devenir de l’usine métallurgique du géant brésilien ne tient plus qu’à…