Accueil FOCUS MÉDIA L’État dit oui à un effort supplémentaire pour la construction de logements et oui à une défiscalisation après 2017

L’État dit oui à un effort supplémentaire pour la construction de logements et oui à une défiscalisation après 2017

eckert

Journaliste : Le patron de Calédonie ensemble est à Paris. Philippe Gomès s’est exprimé à l’Assemblée nationale pour demander, à quelques jours de sa visite, que le président de la République réaffirme le soutien de l’État sur les dispositifs de défiscalisation, plus précisément concernant l’augmentation du plafond en matière de logements intermédiaires, mais aussi sur l’intention de l’État de poursuivre ou pas l’aide à l’investissement productif au-delà de 2017, comme le prévoit actuellement la loi. Christian Eckert, le secrétaire d’État au budget qui est intervenu en l’absence de la ministre de l’outre-mer :

Christian Eckert : Cette échéance est fixée par la LODEOM à 2017. Elle ne signifie en rien la fin des dispositifs, elle implique en revanche une évaluation préalable. Cette réflexion est engagée depuis 2013, poursuivons-la, et je souhaite qu’elle aboutisse en 2015 à des propositions concrètes pour la partager avec la représentation nationale. Vous m’interrogez aussi sur le soutien à l’investissement locatif dans le secteur du logement intermédiaire. Je vous confirme que les taux de réduction d’impôts outre-mer sont majorés de 11 points sur toutes les durées d’amortissement et que le dispositif pourra avoir accès au plafond de 18 mille euros, comme l’a indiqué, hier, dans cet hémicycle, la ministre des outre-mer. ( RNC 1ère – 6 novembre 2014 )

À voir aussi :

LesEchos : En Nouvelle-Calédonie, le sort de l’usine de Vale en suspens

( 17 août 2017 ) Le devenir de l’usine métallurgique du géant brésilien ne tient plus qu’à…