Accueil ACTUALITÉS Constats et perspectives : Philippe Gomès commente l’actualité

Constats et perspectives : Philippe Gomès commente l’actualité

invite politique
Philippe Gomès était l’invité du Journal télévisé de NC1ère, dimanche 30 novembre 2014. Il a été amené à commenter les grands points de l’actualité récente. Une actualité particulièrement dense sur laquelle le député de la 2ème circonscription a posé un discours clair, précis et proposé des perspectives.

« Une droite en état de marche », c’est par ces mots que Philippe Gomes a commenté la victoire de Nicolas Sarkozy à la présidence de l’UMP. Le député a vu dans ce scrutin, une perspective offerte à la droite d’être bien présente au second tour de la présidentielle de 2017.

Philippe Gomès a été interrogé sur l’information diffusée sur les Nouvelles-Calédoniennes, selon laquelle Sonia Lagarde ne démissionnerait pas de son mandat de député, contrairement à sa promesse de campagne. De manière claire, le député a mis fin à la polémique naissante, confirmant que Sonia Lagarde, femme de conviction tiendrait sa parole.

Le député Gomès a été amené à revenir sur la visite en Nouvelle-Calédonie du Président de la République. Il en a souligné les points positifs, en particulier la volonté de l’État de ne pas substituer aux Calédoniens dans le choix de leur avenir.

Concernant la manifestation « Restons Français » organisée pendant la visite de François Hollande, Philippe Gomès a rappelé que manifester était un droit constitutionnel qu’il respectait. Il a cependant dénoncé la manipulation et la récupération politique orchestrées par certains autour de cette manifestation.

Calédonie Ensemble est à l’initiative du CGS, le Contrat de Gouvernance solidaire, qui réunit les trois partis non indépendantistes présents au Congrès. Mais huit mois après sa création, quel bilan en tire Philippe Gomès ?

La priorité est désormais fixée sur la recherche du nécessaire dialogue pour trouver ensemble une solution d’avenir. Sur ce point, certains dénoncent un axe « Gomès-Néaoutyine-Hollande », Philippe Gomès a été amené à répondre à ces attaques.

La situation économique n’est pas bonne et la province Sud en souffre aujourd’hui cruellement, c’est pourquoi la question d’une refonte de la clé de répartition se pose avec insistance. Des mesures ont été prises, comme l’adoption à l’initiative de Calédonie Ensemble d’une loi de pays attribuant le produit des Jeux à la province Sud. Philippe Gomès en a souligné l’importance et la nécessité.

Au terme de cette interview, Philippe Gomès a été interrogé sur les solutions de sortie de l’Accord de Nouméa. L’occasion pour lui d’expliquer à nouveau sa proposition de Referendum éclairé.

À voir aussi :

Teddy Riner ambassadeur

( 20 novembre 2017 ) La Nouvelle-Calédonie a la chance pendant quelques semaines d’accueil…