Accueil ACTUALITÉS Philippe Gomès sur Océane FM : À micro ouvert

Philippe Gomès sur Océane FM : À micro ouvert

oceane

( 23 décembre 2014 ) Le député Philippe Gomès était l’invité d’Oceane FM. Une longue interview au cours de laquelle le chef de file de Calédonie Ensemble a explicité les raisons qui ont conduit son mouvement à dénoncer le CGS et faire tomber le gouvernement Ligeard.

« À Calédonie ensemble, explique le député Gomès, on a gagné ces élections, c’est nous que les Calédoniens ont passés comme première formation politique du pays, comme première formation politique non-indépendantiste aussi, et donc, nous devons, à ce titre-là, exercer les responsabilités à la tête des institutions ». Voilà pour les constats, mais Philippe Gomes revient également sur les faits pour mieux faire comprendre la situation politique actuelle née de la volonté du FPU de s’opposer.

Philippe Gomès a également été interrogé sur ses intentions et il confirme qu’il veut continuer à s’impliquer dans son mandat de député, il ne postule donc pas à la présidence du Gouvernement.

À la suite de la chute du gouvernement Ligeard, mais aussi avant lors du vote des réformes fiscales, Philippe Gomès a été accusé par le FPU d’une part d’agir en monarque et d’autre part d’être socialiste. Une nouvelle fois, Philippe Gomès répond.

« Nous avons fait le job », explique Philippe Gomès lorsqu’on l’interroge sur ce veux souhait des Calédoniens de voir enfin réunie la famille non-indépendantiste. L’occasion pour le leader de Calédonie Ensemble de rappeler quelques vérités.

Philippe Gomès est également interrogé sur les réformes fiscales nécessaires pour sauver les régies sociaux et qui ont été adoptées par le congrès en dépit de l’abstention du FPU, du RPC et de l’UC. Il lui est demandé notamment de revenir sur la position de la CGPME, mise en avant par le Rassemblement, et qui aurait demandé du temps pour réfléchir à ces réformes.

Le CGS n’existe plus, le gouvernement est tombé et sera remplacé par un autre le 31 décembre, mais dans ces conditions, demande le journaliste d’Océane FM, « qu’avez-vous de commun aujourd’hui avec les autres forces loyalistes ? ».

Dans la perspective de l’élection d’un nouveau gouvernement et surtout d’une présidence que Calédonie Ensemble revendique, quelle peut être l’attitude de Philippe Gomès et de son mouvement vis-à-vis du Palika. Y a-t-il des réminiscences d’une autre coalition ?

Toujours au micro d’Océane FM, Philippe Gomès est interrogé sur son travail de député de la 2nde circonscription, et il lui est demandé de revenir sur l’intervention dont il est le plus fier.

L’université, la « calédonisation » de la fonction publique, le camp est, ce sont là quelques-uns des grands chantiers qui attendent Philippe Gomès en 2015 et que le député a détaillé.

Pour clore cette longue interview, Philippe Gomès a été interrogé sur le fait de savoir s’il existait un travail en commun avec les autres députés ultramarins et sur le poids de l’outre-mer à l’Assemblée nationale.

À voir aussi :

En Nouvelle-Calédonie, le sort de l’usine de Vale en suspens

( 17 août 2017 ) Le devenir de l’usine métallurgique du géant brésilien ne tient plus qu’à…